La Fed pourrait réduire la fréquence des hausses de taux d'intérêt

Associated Press
Depuis décembre, le paysage économique américain est assombri par des marchés boursiers en chute et la baisse brusque des prix de l'énergie. Janet Yellen devra répondre aux questions concernant le rôle de la Réserve fédérale dans le soutien de l'économie américaine. Depuis décembre, le paysage économique américain est assombri par des marchés boursiers en chute et la baisse brusque des prix de l'énergie. Janet Yellen devra répondre aux questions concernant le rôle de la Réserve fédérale dans le soutien de l'économie américaine.  Photo :  PC/Jessica Hill

L'économie des États-Unis est confrontée à de multiples problèmes qui pourraient en faire dérailler la croissance et contraindre la Réserve fédérale des États-Unis (Fed) à réduire la fréquence des prochaines hausses de taux d'intérêt, a prévenu mercredi la présidente de la Fed, Janet Yellen.

Elle a précisé que la Fed s'attendait à augmenter les taux d'intérêt graduellement, mais que ces hausses ne sont pas préprogrammées.

« La Fed ralentira la cadence si l'économie est décevante. » — Janet Yellen, présidente de la Réserve fédérale des États-Unis

Mme Yellen a fait ces commentaires devant le Comité des services financiers de la Chambre des représentants. Elle a dit que la récente faiblesse économique n'est possiblement que passagère, ce qui mettrait la table pour une croissance économique encore plus rapide et une hausse de l'inflation plus robuste que ce que la Fed anticipe actuellement.

« Si cela se produit, a-t-elle dit, la Fed sera prête à rehausser les taux d'intérêt plus rapidement que prévu. »

Commentant la situation en Chine, la présidente de la Réserve fédérale a dit que plusieurs facteurs économiques ne permettent pas de conclure à un ralentissement marqué de la deuxième économie de la planète. Elle a ajouté que le déclin récent de la valeur de la monnaie chinoise ajoute aux inquiétudes qui pèsent sur la croissance économique du pays.

Mme Yellen a déclaré que l'effondrement des bourses américaines, une hausse des taux d'intérêt pour les emprunteurs moins solvables et un renforcement du dollar ont donné naissance à des conditions financières moins favorables à la croissance.

Mme Yellen a toutefois dit que la banque centrale continuait de croire que le déclin des cours de l'énergie et la force du dollar se résorberont au cours des prochains mois.

L'économie avec Gérald Fillion