Ubisoft : 500 emplois de plus à Montréal

Radio-Canada avec La Presse Canadienne
Le reportage de Mathieu Nadon

Déjà bien implanté dans la métropole québécoise, l'éditeur français de jeux vidéo Ubisoft compte continuer son expansion avec la création d'un nouveau studio.

La première ministre du Québec, Pauline Marois, et trois de ses ministres étaient de passage dans les bureaux de l'entreprise lundi matin pour annoncer un investissement de la part d'Ubisoft de 373 millions de dollars, sur sept ans, afin de créer un « pôle d'opérations de jeux en ligne et d'infrastructures ». Durant cette période, 500 emplois seront créés. L'éditeur de jeux vidéo compte aussi développer à Montréal son expertise en technologies de capture de mouvements.

En plus de Mme Marois, le ministre des Finances, Nicolas Marceau, était présent à l'annonce, tout comme sa collègue Élaine Zakaïb, la ministre déléguée à la Politique industrielle, ainsi que le ministre responsable de la région de Montréal, Jean-François Lisée.

Québec verse une aide financière non remboursable de 9,9 millions de dollars à Ubisoft, en plus de changements au crédit d'impôt pour la production de titres multimédias, rendant admissibles de nouveaux métiers dans le secteur des jeux vidéo et éliminant l'expiration des crédits d'impôt trois ans après la commercialisation d'un jeu vidéo. Le ministre Marceau a précisé que ces modifications s'appliqueront à tous les éditeurs de jeux vidéo.

Le président-directeur général des studios d'Ubisoft à Montréal et à Toronto, Yannis Mallat, assistait également à la conférence de presse, ainsi que Francis Baillet, vice-président aux affaires corporatives.

« L'expertise des studios québécois d'Ubisoft est au coeur de la croissance et des succès du groupe depuis plus de 16 ans », a déclaré M. Mallat, en conférence de presse.

Regardez l'entrevue de Gérald Fillion avec Yannis Mallat, PDG d'Ubisoft à Montréal et Toronto.

Dans un communiqué, le cofondateur et PDG d'Ubisoft, Yves Guillemot, explique que l'industrie des jeux vidéo est en pleine transformation, ajoutant que son entreprise souhaite miser sur les nouvelles expériences de jeux et développer une expertise à Montréal.

« L'arrivée imminente des consoles de nouvelle génération, l'expansion des plateformes mobiles, la multiplication d'univers connectés, immersifs et sociaux et l'importance stratégique de la relation entre les développeurs et les joueurs transforment profondément l'industrie du jeu vidéo.  » — Yves Guillemot, PDG d'Ubisoft
Certains des nouveaux profils recherchés par Ubisoft à Montréal : des spécialistes de gestion de réseaux et de communautés, des analystes en intelligence d'affaires, des mathématiciens, des experts en télémétrie, des opérateurs de systèmes et des spécialistes en monétisation et en marketing interactif et social.

Ubisoft est à Montréal depuis 1997 et compte près de 3000 employés au Québec. Le studio a développé dans la métropole plusieurs dizaines de jeux, comme ceux de la série Assassin's Creed. D'ici 2020, Ubisoft devrait employer plus de 3500 personnes dans ses studios québécois.

En complément

L'économie avec Gérald Fillion