Au Mouvement Desjardins, on explique que ces fermetures sont des décisions locales prises par souci de rentabilité, et que certains centres de services sont déficitaires parce que trop peu achalandés. On souligne entre autres que les membres utilisent de plus en plus lnternet pour leurs transactions et font affaires avec d'autres institutions financières.