Un Québécois sur deux a acheté en ligne en 2012

Achat en ligne Achat en ligne  Photo :  iStock photo

Les adultes québécois ont dépensé un montant estimé à 6,8 milliards de dollars en ligne au cours de l'année 2012, selon l'enquête NETendances sur le commerce électronique et les services bancaires en ligne du Centre facilitant la recherche et l'innovation dans les organisations (CEFRIO).

En 2012, près d'un Québécois adulte sur deux (47 %) a acheté des produits en ligne. La valeur moyenne des achats mensuels a atteint 333 $, ce qui correspond à une augmentation de 63 $ entre 2009 et 2012.

Ce sont les adultes de moins de 45 ans qui ont été les plus nombreux à magasiner en ligne, 66 % d'entre eux ayant fait des achats sur Internet pendant l'année. Au cours du mois précédant l'étude, 27 % des adultes québécois ont utilisé le commerce en ligne, une hausse de 7 % par rapport à 2009.

71 % des familles avec un revenu annuel de 60 000 $ ou plus ont fait des achats en ligne l'an dernier.

Plus de 23 % des cyberacheteurs ont acheté des articles de mode, soit des vêtements, des chaussures, des bijoux et des accessoires.

L'enquête du CEFRIO démontre que la carte de crédit reste dominante comme moyen de paiement pour les achats en ligne, avec 74 % des transactions payées par crédit. Les services de paiement comme PayPal et Interac sont utilisés par environ 20 % des cyberacheteurs. La proportion d'adultes qui croient que les transactions en ligne sont sécuritaires a grimpé à 56 %, comparativement à 26 % en 2001.

Les opérations bancaires en ligne comme le paiement de factures ou les transferts de fonds sont utilisées par 61 % des internautes québécois. Cela constitue une augmentation de 9 % depuis 2009. Un Québécois sur 10 utilise son appareil mobile pour effectuer des opérations bancaires en ligne.

Cette enquête a été réalisée dans le cadre du Salon eCom Montréal qui se déroule mercredi au Centre Mont-Royal.

Le CEFRIO regroupe des membres universitaires, industriels et gouvernementaux. L'organisme à pour but de faire croître l'utilisation des technologies numériques.

La Presse Canadienne

Info en continu Afficher le fil complet

L'économie avec Gérald Fillion

Facebook