MasterCard, Visa et PayPal dans la course aux paiements mobiles

Un homme consulte son téléphone portable à l'ouverture du Congrès mondial de la téléphonie mobile lundi, à Barcelone. Un homme consulte son téléphone portable à l'ouverture du Congrès mondial de la téléphonie mobile lundi, à Barcelone.  Photo :  AFP/JOSEP LAGO

Les grands réseaux internationaux Visa et MasterCard ont, dans leur mire, le marché prometteur des transactions numériques effectuées à partir de téléphones intelligents.

Lundi, MasterCard a profité du Congrès mondial du mobile, qui se tient jusqu'au 28 février à Barcelone, pour présenter son portefeuille numérique. Cette application permet aux consommateurs de régler leurs achats par un simple clic sur un téléphone intelligent.

La MasterPass, comme son nom l'indique, vise à faire éviter aux acheteurs les files dans les magasins ou les laborieuses transactions impliquant l'entrée de données relatives aux cartes de crédit ou de débit.

Le portefeuille numérique de Mastercard sera offert aux Canadiens et aux Australiens dès le mois de mars, aux Américains plus tard ce printemps. Par la suite, Mastercard tentera de séduire les Européens et les Asiatiques.

D'ici l'été prochain, Visa tentera aussi de se positionner dans cette course au développement de modes de paiement nichés dans des téléphones intelligents avec V.me.

Jim McCarthy, à la tête du groupe Visa, dévoile le portefeuille numérique qui sera lancé sur le marché. Jim McCarthy, à la tête du groupe Visa, dévoile le portefeuille numérique qui sera lancé sur le marché.  Photo :  AFP/JOSEP LAGO

Ce programme vise à coordonner les efforts de concepteurs de téléphones intelligents à ceux des entreprises, institutions financières et commerçants, afin que les consommateurs puissent régler leurs achats grâce à leur portefeuille numérique Visa.

Enfin, PayPal est également dans la course, avec une carte bancaire à puce implantée dans un téléphone intelligent. Ce système ressemble à celui pour cartes à bande magnétique lancé l'an dernier aux États-Unis par PayPal. Pour l'Europe, cependant, l'opérateur de paiement par Internet, filiale d'eBay, a privilégié les cartes à puce.

Info en continu Afficher le fil complet

L'économie avec Gérald Fillion

Facebook