Philips abandonne sa division audio et vidéo

Radio-Canada avec Agence France-Presse, Associated Press et Reuters
Un stand de Philips Un stand de Philips (archives)  Photo :  AFP/JOHN MACDOUGALL

Trente ans après avoir participé à l'invention du disque compact, la société néerlandaise Philips cède ses activités en audio et vidéo à la firme japonaise Funai Electric pour 202 millions de dollars.

Les appareils de divertissements, tels que les chaînes hi-fi et les lecteurs DVD qui ont fait la renommée de Philips, continueront toutefois de porter la marque de la société pendant encore cinq ans en retour de droits de licence que lui versera Funai.

Philips avait amorcé la sortie de ses activités traditionnelles au début de 2012, en cédant à une coentreprise sa branche d'écrans de télévision. Le groupe entend désormais se concentrer dans le secteur de la santé et du bien-être. L'entreprise poursuivra la production des petits appareils électroménagers, tels que les machines à café et les brosses à dents électriques, ainsi du matériel médical comme les scanneurs à résonnance magnétique.

La société néerlandaise a rapporté une perte de 484 millions de dollars au quatrième trimestre, à cause, entre autres, d'une amende de 688 millions de dollars pour entente sur les prix de tubes cathodiques. Philips a affirmé son intention de contester cette amende de la Commission européenne.

info en continu

L'économie avec Gérald Fillion

Facebook