Saisies immobilières : des milliards pour les propriétaires américains

Radio-Canada avec La Presse Canadienne et Reuters
Maison en vente à Denver au Colorado Maison en vente à Denver au Colorado, à la suite d'une saisie immobilière  Photo :  PC/AP/David Zalubowski

Dix grandes banques et sociétés de prêts hypothécaires américaines ont accepté de verser 8,4 milliards de dollars pour dédommager des propriétaires américains dont la maison a été saisie, parfois à tort.

Selon un règlement annoncé lundi, Bank of America, Citigroup, JP Morgan Chase et Wells Fargo et six autres institutions financières débourseront 3,2 milliards directement à des propriétaires et 5,1 milliards pour alléger des prêts hypothécaires.

En avril 2011, les autorités américaines avaient demandé d'entamer un processus de révision des dossiers de saisies immobilières effectuées entre 2009 et 2011. De nombreux propriétaires ont été expulsés de leur maison alors qu'ils auraient dû être autorisés à y demeurer. Les banques ont mal géré les dossiers des particuliers et omis des étapes importantes avant de saisir certains biens immobiliers.

Quelque 3,8 millions de propriétaires, dont la résidence a été saisie, recevront des compensations, selon ce qu'a spécifié l'organisme indépendant qui supervise les banques aux États-Unis, la Office of the Comptroller of the Currency.

Les personnes ayant subi à tort une saisie immobilière pourraient recevoir un montant allant de quelques centaines de dollars à 125 000 de dollars US, stipule le règlement.

L'économie avec Gérald Fillion

Facebook