RIM vend sa filiale de services NewBay

Le PDG de RIM, Thorsten Heins, à l'assemblée générale des actionnaires à Waterloo, le 10 juillet 2012. Le PDG de RIM, Thorsten Heins.  Photo :  PC/Dave Chidley

Research In Motion (TSX:RIM) a vendu sa filiale de services NewBay à Synchronoss Technologies, la société ontarienne faisant valoir vendredi que cette division ne faisait pas partie de la structure centrale de sa prochaine ligne de produits BlackBerry.

NewBay offre des services web permettant entre autres aux clients de stocker et de partager des contenus tels que des albums photo et d'autres données, et ce par l'entremise de téléphones intelligents, tablettes et autres appareils.

RIM avait acheté NewBay en octobre 2011, dans les derniers mois avant le départ de Jim Balsillie et de Mike Lazaridis comme cochefs de la direction. Leur successeur, Thorsten Heins, procède à une restructuration de l'entreprise depuis son entrée en poste, tôt cette année.

L'entente a tout d'abord été annoncée jeudi par Synchronoss, qui dit avoir payé 55,5 millions $ US.

L'entreprise aura ainsi accès aux clients européens de NewBay, ce qui comprend le groupe Vodafone, Orange et Swisscom. Aux États-Unis, NewBay fait affaire avec des clients des réseaux AT&T, T-Mobile, Verizon et US Cellular. En Asie, LG Electronics et Telstra sont clients de la compagnie.

Synchronoss s'attend à ce que cette acquisition n'ait pas d'impact, ou ait un impact légèrement positif, sur une base ajustée, pour ses résultats financiers de l'exercice 2013. L'entreprise a annoncé qu'elle offrirait plus de détails en février, lorsqu'elle publiera ses résultats du quatrième trimestre.

Le cours de l'action de RIM a pris vendredi 5 cents à la Bourse de Toronto, pour clôturer à 11,75 $, tandis que celle de Synchronoss (NASDAQ:SNCR) a gagné 68 cents US, à 21,17 $ US sur le plancher du Nasdaq.


info en continu

L'économie avec Gérald Fillion

Facebook