L'agence américaine de l'Immigration se tourne vers le BlackBerry 10

Le PDG de RIM, Thorsten Heins, lors de la conférence BlackBerry World Le PDG de RIM, Thorsten Heins, lors de la conférence BlackBerry World  Photo :  Reinhold Matay

Research In Motion a annoncé que l'Agence de l'Immigration et de l'Application des mesures douanières des États-Unis lancera, probablement en janvier, un programme pilote avec ses téléphones intelligents utilisant le nouveau système d'exploitation BlackBerry 10.

RIM (TSX: RIM) a récemment fait savoir que la plateforme BlackBerry 10 avait reçu la certification qui permet aux agences gouvernementales d'utiliser les appareils de nouvelle génération lorsque le système d'exploitation sera lancé le 30 janvier.

L'action de RIM a clôturé en hausse de 3,73 % pour coter 13,63 $, jeudi, à la Bourse de Toronto.

Le fabricant de téléphones basé à Waterloo, en Ontario a déclaré que l'agence américaine sera parmi les premiers organismes gouvernementaux à utiliser le nouvel appareil BlackBerry 10, dont le succès sera déterminant pour l'avenir de RIM.

Toutefois, les téléphones BlackBerry ont récemment été abandonnés par le Conseil national de la sécurité des transports des États-Unis au profit du nouvel iPhone 5, en raison de « problèmes de performances ».

Plusieurs autres ministères et organismes américains ne figurent plus à la liste des clients de RIM. Entre autres, le département de la Défense, le Transportation Security Administration et le Bureau de l'alcool, du tabac et des armes à feu se sont tous tournés vers le iPhone de Apple.

RIM soutient que seulement en Amérique du Nord, un million de clients gouvernementaux dépendent des appareils BlackBerry et que plus de 400 000 clients gouvernementaux à travers le monde entier ont procédé à une mise à niveau de leur appareil au cours de la dernière année.