Création d'emplois et recul du chômage à 7,2% au pays

Un travailleur canadien Un travailleur canadien (archives)

Le taux de chômage a reculé de 0,2 point de pourcentage au Canada en novembre avec la création nette de 59 300 emplois pour s'établir à 7,2 %.

Les nouveaux postes, principalement à temps plein, ont été créés en Ontario, au Québec, en Alberta, au Manitoba et à l'Île-du-Prince-Édouard alors qu'il y a eu peu de variation dans les autres provinces.

Au Québec, le taux de chômage a reculé d'un dixième de point de pourcentage à 7,6 %. La création de 45 800 postes à temps plein a permis de compenser la perte de 27 500 emplois à temps partiel.

Le taux de chômage recule de 0,4 point de pourcentage en Ontario en novembre à 7,9 % avec la création de 32 000 emplois, surtout des postes à temps partiel.

Au Nouveau-Brunswick, le taux de chômage a reculé, passant de 11,6 % en octobre à 11,2 % le mois dernier, mais l'emploi est resté stable. C'est la baisse du nombre de travailleurs et celle du nombre de chercheurs d'emploi qui expliquent le recul du taux de chômage dans cette province en novembre.

Taux de chômage par province, novembre (octobre entre parenthèses)

  • Terre-Neuve-et-Labrador : 12,5 (11,9)
  • Île-du-Prince-Édouard : 11,4 (11,7)
  • Nouvelle-Écosse : 8,8 (9,2)
  • Nouveau-Brunswick : 11,2 (11,6)
  • Québec : 7,6 (7,7)
  • Ontario : 7,9 (8,3)
  • Manitoba : 5,3 (5,6)
  • Saskatchewan : 4,5 (4,7)
  • Alberta : 4,2 (4,5)
  • Colombie-Britannique : 6,8 (6,7)

Ces données sur l'emploi et le chômage au Canada sont très différentes de celles d'octobre. La création d'emplois avait été très faible au pays ce mois-là. Seulement 1800 postes nets avaient été créés. Le taux de chômage était resté stable à 7,4 %, comme en septembre.

Le Mouvement Desjardins note que « le rebond de l'emploi survenu en novembre vient casser la tendance à la baisse observée au sein de la création d'emplois depuis quelques mois ». Desjardins affirme que cette bonne performance du marché du travail est étonnante compte tenu du ralentissement de la croissance économique au pays.

Quant à la Banque TD, elle ne croit pas que la création d'emploi continuera à ce rythme au cours des prochains mois. La banque s'attend plutôt à voir le taux de chômage rester stable au cours de la prochaine année, avec la création d'environ 15 000 emplois par mois.

Des carrières d'avenir selon des passionnés de leur travail

Info en continu Afficher le fil complet

L'économie avec Gérald Fillion

Facebook