Les républicains proposent un plan de 2200 milliards au président Obama

Radio-Canada avec New York Times et Wall Street Journal
Le drapeau américain flottant au vent / © Jason Lugo, iStockphoto Le drapeau américain flottant au vent / © Jason Lugo, iStockphoto  Photo :  Jason Lugo, iStockphoto

Les élus républicains de la Chambre des représentants ont déposé un plan de 2200 milliards de dollars américains, lundi, dans le but de réduire le déficit américain sur une période de dix ans.

Cette offre de la Chambre des représentants vise à éviter ce qu'il est convenu d'appeler le mur budgétaire, soit une crise financière qui menace d'engloutir les États-Unis d'ici la fin de l'année.

À Washington D.C. le président de la Chambre des représentants, John Boehner, a appelé le président Obama à collaborer avec les républicains de la Chambre. À Washington D.C. le président de la Chambre des représentants, John Boehner, a appelé le président Obama à collaborer avec les républicains de la Chambre.  Photo :  AFP/Brendan Hoffman

Le président de la Chambre des représentants, John Boehner, de même que six autres élus républicains ont fait cette offre dans une lettre envoyée au président Obama.

Les républicains soutiennent qu'en vertu de leur plan, 800 milliards de dollars peuvent être générés grâce à une vaste révision de la fiscalité qui permettrait, notamment, de réduire les échappatoires fiscales.

Les républicains assurent qu'il ne sera pas nécessaire de procéder à des hausses d'impôts pour atteindre cet objectif de 800 milliards. Le président Obama souhaite pour sa part 1600 milliards de dollars, soit deux fois plus, pour extirper les États-Unis du précipice budgétaire qui pointe à l'horizon.

Le 16 novembre dernier, le président américain et les principaux dirigeants démocrates et républicains avaient entamé des pourparlers sur la fiscalité et le budget, et ce, afin d'éviter que l'économie américaine ne plonge en récession.

Les responsables républicains avaient alors déclaré qu'ils étaient prêts à accepter d'augmenter les recettes de l'État par le truchement des impôts, mais à la condition que ces éventuelles mesures s'accompagnent de baisses des dépenses.

La proposition que font maintenant les républicains comporte, outre les 800 milliards précédemment cités, des réductions de dépenses de 1,2 billion de dollars. Enfin, le plan républicain prévoit des économies de 200 milliards de dollars, économies qui résulteraient d'un changement dans le calcul de l'inflation. Par exemple, en vertu de ce calcul différent de l'inflation, les prestations dans les programmes de la santé et de la sécurité sociale seraient indexées moins rapidement.

Info en continu Afficher le fil complet

L'économie avec Gérald Fillion

Facebook