Sandy : 33 milliards $ de dommages dans l'État de New York

Radio-Canada avec Reuters
Le gouverneur de l'État de New York, Andrew Cuomo Le gouverneur de l'État de New York, Andrew Cuomo  Photo :  AFP/Andrew Burton

Les dommages causés par l'ouragan Sandy pour le seul État de New York pourraient atteindre 33 milliards de dollars, a annoncé jeudi le gouverneur de cet État, Andrew Cuomo.

« C'est un chiffre ahurissant, surtout dans la situation où nous sommes », a-t-il souligné lors d'une conférence de presse.

Le 1er novembre, la firme de prévisions Eqecat avait évalué que Sandy pourrait avoir provoqué des dégâts de 30 à 50 milliards de dollars pour l'est des États-Unis, de la Caroline du Sud jusqu'au Maine, incluant les dommages matériels, les pertes commerciales et les frais de subsistance supplémentaires.

L'estimation de M. Cuomo devrait probablement faire encore grimper la facture. Des dommages de 50 milliards de dollars feraient de Sandy la deuxième tempête la plus coûteuse de l'histoire du pays, derrière l'ouragan Katrina.

Sandy a partiellement inondé la ville de New York et l'État du New Jersey, a fait plus de 100 morts et a privé de courant 8,5 millions de foyers au plus fort de la tempête.

L'ouragan a laissé dans le noir un nombre sans précédent d'Américains, selon le ministère de l'Énergie, et a privé les automobilistes d'essence en compliquant la livraison de carburant.

« Nous allons devoir nous pencher sur une reconfiguration complète », a affirmé M. Cuomo à propos des systèmes d'alimentation de carburant et d'électricité. « Avec des coupures de courant, vous paralysez la nation, et c'est le chaos », a-t-il ajouté.

Le gouverneur a surtout insisté sur les problèmes de New York, en grande partie causés par l'afflux d'eau de mer ayant inondé les infrastructures dans son sous-sol.

Les habitants du nord-est des États-Unis ne sont pas au bout de leurs peines puisqu'une nouvelle tempête s'est abattue mercredi sur la région. Il est tombé jusqu'à 30 cm de neige au New Jersey et jusqu'à 15 centimètres au Connecticut et au Rhode Island. Ces conditions compliquent le retour à la normale, plus d'une semaine après le passage de Sandy.

Opérations sur le terrain

Par ailleurs, l'administration de la ville de New York a annoncé un nouveau système pour le ravitaillement en essence. Comme d'autres villes victimes de la tempête Sandy, les résidents de New York pourront acheter de l'essence en fonction de leur plaque d'immatriculation.

De plus, les parcs et les plages de New York seront ouverts à la population demain, une fois que les autorités se seront assurées de leur sécurité.

La ville a aussi communiqué certains chiffres concernant l'aide offerte aux sinistrés. Entre le 1er et 7 novembre, 1,7 million de repas ont été servis aux habitants des secteurs de New York les plus durement touchés. Plus de 425 000 bouteilles d'eau et 110 000 couvertures ont également été distribuées, de même que des milliers de caisses de couches et d'articles pour bébé, d'accessoires d'hiver et de produits d'hygiène personnelle.

La plupart des bâtiments ont retrouvé l'accès à l'électricité, mais des centres chauffés sont toujours ouverts pour les sinistrés dont le courant n'a pas été rétabli.

Le service de collecte des débris se poursuit dans les quartiers particulièrement touchés de Staten Island, Queens et Brooklyn. Quelque 225 000 tonnes de débris ont déjà été recueillies.

L'économie avec Gérald Fillion

Facebook