Violation de brevets : Samsung condamné à verser plus de 1 milliard $ à Apple

Radio-Canada avec Agence France-Presse, La Presse Canadienne et Reuters
Tablettes d'Apple et Samsung Tablettes d'Apple et de Samsung (archives)  Photo :  PC/AP Photo/dapd, Sascha Schuermann

Un tribunal américain condamne le groupe sud-coréen Samsung à verser à son concurrent américain Apple un peu plus de 1 milliard de dollars en dommages pour violation de brevets.

La décision a été rendue vendredi par le tribunal de San Jose en Californie, après avoir examiné quelque 700 plaintes d'Apple et de Samsung.

Apple, qui reproche à Samsung d'avoir copié ses iPhone et iPad, réclamait quelque 2,75 milliards de dollars en dommages et une injonction d'interdiction de la vente de produits Samsung aux États-Unis.

Le groupe sud-coréen accusait de son côté son concurrent américain de lui avoir volé des brevets sur sa technologie sans fil.

Le jury californien de San Jose a rejeté les contre-accusations de Samsung qui demandait 422 millions de dollars de dommages à Apple.

Réagissant au verdict, Samsung a dit regretter que le consommateur sorte « perdant » de ce procès. Cela entraînera « moins de choix, moins d'innovation et des prix potentiellement plus élevés », a souligné l'entreprise sud-coréenne laissant entendre qu'elle pourrait faire appel.

Plus tôt dans la journée à Séoul, remportait une victoire juridique contre le groupe américain. Des juges de Séoul ont estimé que la compagnie n'avait pas copié le design et le fonctionnement du iPhone d'Apple et que c'était l'entreprise américaine qui avait violé un brevet de Samsung pour une technologie sans fil.

Le juge a appelé à une interdiction partielle des ventes des produits des deux entreprises, bien que le verdict ne concerne pas les plus récents téléphones des deux rivaux, soit l'iPhone 4S d'Apple et le Galaxy S3 de Samsung.

L'économie avec Gérald Fillion

Facebook