Le nombre de faillites augmente chez les restaurateurs

Facture émise dans un restaurant Facture émise dans un restaurant

Difficile de faire un lien de cause à effet, mais le nombre de faillites chez les restaurateurs a augmenté depuis qu'ils sont tenus de remettre une facture à leurs clients et de tenir un rapport des ventes.

Le nombre de restaurateurs qui ont rendu le tablier est passé de 174 en 2010 à 246 en 2011. Depuis le début de l'année, 90 restaurants ont déjà déclaré faillite.

La porte-parole de l'Association des restaurateurs du Québec, Dominique Tremblay, estime qu'en deux ans, de 2000 à 3000 restaurants ont fermé leurs portes.

Plusieurs autres facteurs peuvent expliquer cette tendance, dont le prix élevé des aliments, mais selon Mme Tremblay, « c'est certain que de ce nombre-là, c'est l'avènement du MEV [module d'enregistrement des ventes] qui a causé certaines fermetures ».

« Certains restaurateurs étaient prêts de prendre leur retraite dans un an ou deux et compte tenu des investissements qui étaient requis pour l'installation du MEV, ont décidé de prendre leur retraite tout de suite un peu à l'avance pour ne pas avoir à débourser 6000 $ pour procéder à l'installation du MEV. » — Dominique Tremblay, porte-parole de l'Association des restaurateurs du Québec

Avec ce nouveau système, Revenu Québec entend récupérer plus de 2,3 milliards de dollars de pertes fiscales d'ici 2019, l'équivalent de 300 millions de dollars par année.

Plus de 6000 visites-surprises ont été réalisées entre avril 2011 et février 2012 et plus de 1800 constats d'infraction ont été remis. Revenu Québec songe maintenant à implanter les MEV dans d'autres secteurs de l'économie québécoise pour contrer l'évasion fiscale.

En complément

Ailleurs sur le web Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes.

L'économie avec Gérald Fillion

Facebook