Hausse de la rémunération de quatre hauts dirigeants d'Air Canada

Le PDG d'Air Canada, Calin Rovinescu Le PDG d'Air Canada, Calin Rovinescu  Photo :  PC/Graham Hughes

La rémunération du président et chef de la direction d'Air Canada (TSX:AC.B) a reculé de 12 %, l'an dernier, mais le montant versé à quatre autres hauts dirigeants du transporteur aérien a bondi même si les pertes soutenues ont fait chuter le cours de son action de plus de 70 %.

Calin Rovinescu a gagné 4 millions de dollars en 2011, soit moins que les 4,55 millions reçus l'année précédente, mais plus que la somme de 2,6 millions obtenue lors de ses six mois en poste en 2009, selon une circulaire de sollicitation de procurations par la direction.

Le chef des affaires financières d'Air Canada, Michael Rousseau, le chef de l'exploitation, Duncan Dee, le chef des affaires commerciales, Benjamin Smith, et le premier vice-président à l'exploitation, David Legge, ont chacun vu leur rémunération augmenter dans une proportion de 18 % à près de 47 %.

Les salaires de base sont demeurés essentiellement les mêmes, mais chaque dirigeant a réalisé d'importants gains au chapitre des actions et des options d'achats d'actions.

La rémunération de M. Rousseau est passée à 1,68 million de dollars et celle de M. Dee, à 1,62 million, tandis que MM. Smith et Legge ont gagné 1,37 million et 1,15 million de dollars, respectivement.

Pertes en 2011

Le transporteur aérien montréalais a perdu 249 millions de dollars, ou 92 ¢ par action, l'an dernier, malgré une hausse de 7,7 % de ses revenus, à 11,6 milliards de dollars.

Les actions d'Air Canada ont terminé la séance de lundi à 94 ¢ à la Bourse de Toronto, en baisse de 2 ¢ par rapport à leur précédent cours de clôture.