Le Canada dévoile les premiers billets en polymère

Le nouveau billet de 100 $ Le nouveau billet de 100 $  Photo :  PC/Sean Kilpatrick

Oubliez les 20 $ de papier coton qui se froissent, se détériorent et se déchirent: le Canada adopte les billets de polymère.

Les premières coupures à subir la cure de rajeunissement seront les billets de 100 $, dès novembre, et de 50 $, en mars prochain. Toutes les coupures devraient être disponibles d'ici la fin 2013.

Le gouvernement fédéral a annoncé dans son budget 2010 que le Canada se tournait vers les billets en matière synthétique.

Les billets de polymère sont plus durables que ceux de papier. La Banque du Canada estime qu'ils devraient survivre 2,5 fois plus longtemps à leur séjour dans les poches des consommateurs.

Ils sont aussi plus difficiles à contrefaire. De l'encre en relief, des chiffres dissimulés et des images métalliques ont notamment été insérés dans la conception.

Les billets sont doux et cireux. Ils ne peuvent se froisser et ne semblent pas pouvoir se déchirer; ils peuvent toutefois plier.

Les coupures de 100 $ présentent deux portraits du premier ministre Robert Borden, dont l'un surplombe une image de la Tour de la Paix, sur la colline du Parlement.

Le billet de 50 $ est orné d'une carte du Nord canadien et d'une image du navire de la Garde côtière Amundsen, un brise-glace utilisé à des fins de recherche.

Le graphisme des billets de 5, 10 et 20 $ sera dévoilé plus tard. On sait toutefois qu'ils porteront respectivement sur le « bras canadien », sur le chemin de fer transnational et sur le Monument commémoratif du Canada à Vimy. Les couleurs des billets resteront les mêmes.

Le gouverneur de la Banque du Canada, Mark Carney, a affirmé lundi que ces changements étaient nécessaires pour lutter contre la contrefaçon. Le nombre de faux billets a atteint un sommet en 2004, mais est en chute depuis ce temps.

Le ministre des Finances, Jim Flaherty, et le directeur de la Gendarmerie royale du Canada, William Elliott, se sont joints à M. Carney pour le dévoilement lundi à Ottawa.

Les nouveaux billets ne devraient pas fondre dans la sécheuse à linge ou durcir par temps froids, a par ailleurs assuré la Banque du Canada.

La Presse Canadienne

En complément

info en continu

L'économie avec Gérald Fillion

Facebook