Grève étudiante : les professeurs dénoncent l'attitude de Québec

De gauche à droite, Mario Beauchemin, président de la Fédération des enseignants de cégep, Jean Trudelle, président de la Fédération nationale des enseignants du Québec et Max Roy, président de la Fédération québécoise des professeurs d'université.
De gauche à droite, Mario Beauchemin, président de la Fédération des enseignants de cégep, Jean Trudelle, président de la Fédération nationale des enseignants du Québec et Max Roy, président de la Fédération québécoise des professeurs d'université.

Société