L'industrie réplique à «L'erreur boréale»