La GRC suspend l’utilisation d’un questionnaire pour demandeurs d’asile, jugé « inapproprié »

Un demandeur d'asile et un agent de la GRC à la frontière canado-américaine
Un demandeur d'asile interrogé par un agent de la GRC à la frontière canado-américaine. Photo : La Presse canadienne/Paul Chiasson

Société