Ils ont fui Haïti… et maintenant les États-Unis

L’avenir est incertain pour les réfugiés installés au stade olympique, qui portent un bracelet de plastique leur permettant d’entrer et de sortir à leur guise.
L’avenir est incertain pour les réfugiés installés au stade olympique, qui portent un bracelet de plastique leur permettant d’entrer et de sortir à leur guise. Photo : Radio-Canada/Vincent Champagne

Grand Montréal

Société