Alerte Amber

Dernière heure

Vous naviguez sur le nouveau site Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au pied de page Passer le menu principal

L’enfant terrible du cinéma québécois à Cannes

Ginette Reno pleure aux côtés de Jean-Claude Lauzon qui la console.
Ginette Reno, émue, à la suite de la projection du film Léolo au Festival de Cannes, en 1992. Photo : Radio-Canada

Archives

Arts

Chargement en cours