Attentat à Paris : une Saskatchewanaise craint la montée de l'extrême droite

Trois policiers français armés traversent les Champs-Élysées.
Des Français établis à Saskatoon craignent aussi que la fusillade soit un argument récupéré lors de la campagne présidentielle. Photo : La Presse canadienne/Christophe Ena

Saskatchewan

Élections internationales