Attaque chimique en Syrie : trop tôt pour tirer des conclusions, disent Moscou et Damas

Une victime d'une présumée attaque à l'arme chimique dans le nord de la Syrie est transportée sur un brancardier.
Une victime d'une présumée attaque à l'arme chimique dans le nord de la Syrie est traitée en Turquie. Photo : La Presse canadienne/DHA/AP

International