Les GouineuxICI Radio-Canada

Les Gouineux

17 mai 2017

Gouin. À part être un interminable boulevard qui longe la Rivière-des-Prairies au nord de Montréal (50 kilomètres selon Wikipédia, notre source favorite de choses pas toujours vraies) ou le qualificatif d'un navigateur piquant (un marin gouin (excusez-la)), c'est une importante circonscription provinciale de quelque 44 000 électeurs située dans l'arrondissement Rosemont–La Petite-Patrie à Montréal.

Forteresse péquiste de 1976 à 2012, la circonscription appartient depuis maintenant presque 5 ans à Québec Solidaire. À la suite du départ précipité de Françoise David en janvier dernier, des élections partielles ont été déclenchées et le nouveau roi ou la nouvelle reine provinciale du royaume de RoPePa sera couronné(e) le 29 mai.

On vous a déjà présenté sur Facebook deux candidats qui s'affronteront dans Gouin soit Benjamin Bélair pour la CAQ (et vous avez été nombreux à déchirer votre chemise en public pour une question de cheveux (calmez-vous bon sang)) et Jonathan Marleau, candidat au petit logo du Parti Libéral. On apprenait il y a quelques jours le nom des 11 autres candidats qui prennent part à la course dans la circonscription. ONZE! Manque plus que le petit Jésus pis on a un gros souper en gang avec du pain pis du sang pis toute.

Mais laissons de côté toute cette religieuserie et concentrons-nous sur quelques détails des candidats dégottés au fil du Web. On ne garantit pas que votre lanterne électorale en sera éclairée pour autant.

Samuel Fillion-Doiron (Équipe Adrien Pouliot - Parti conservateur du Québec)

Le premier d'une série de candidats de moins de 30 ans avec un nom composé. Les maudits noms composés. C'est aux parents qu'on aurait dû donner des tapes sur les fesses quand leurs enfants sont nés. Mais bon, on s'égare. Samuel a tout du parfait petit Conservateur, cravate de vendeur de voiture à l'appui.

Samuel sait s'adresser aux amoureux du pétrole, comme en témoigne cette publicité sur son blogue. Pas sûr qu'il y a beaucoup de pédaleux de bicycle de Gouin qui se reconnaîtront par contre.

Dans ses temps libres, Samuel s'amuse à démoniser ses adversaires en noircissant leurs yeux ou en les plongeant dans une partie de Donjons et Dragons. Reste plus que Gabriel Nadeau-Dubois dans la gang des politiciens, ses incantations semblent donc avoir fonctionné.

Le coeur sur la main, Samuel est venu en aide aux sinistrés des inondations. Bravo! Mais si jamais ses rêves de politicien provincial venaient à s'effondrer, on suggère à Samuel de briguer la mairie de Montréal. Il a déjà tout du look Denis Coderre.

 

Nicole Goulet (Citoyens au pouvoir)

Hé oui, Nicole est la première à se présenter pour le parti de Bernard Gauthier. Elle semble d'ailleurs avoir ravi la circonscription des mains du jeune François-Xavier Richard-Choquette, dorénavant indépendant (voir plus bas). Nicole veut faire du ménage, du gros ménage. Et elle a besoin des Gouinistes (Gouineux? Gouinais? (qu'on en voit pas un dire des Gouines)) pour ce faire. Bernard s'occupera-t-il de l'aspirateur?

Comme plusieurs candidats lors d'une campagne électorale, Nicole n'habite pas la circonscription de Gouin mais plutôt Saint-Bruno-de-Montarville sur la Rive-Sud. L'histoire ne dit pas si elle a de la difficulté à se trouver du stationnement quand elle vient visiter ses électeurs.

François-Xavier Richard-Choquette (Indépendant)

Seul candidat dont le nom complet tient de justesse sur une affiche. Ça explique peut-être pourquoi on n'en a pas croisé une seule dans la circonscription.

Comme on le mentionnait plus haut, FXRC (désolé, c'est beaucoup plus rapide comme ça), s'est fait ramasser par le porte-poussière de Nicole, passant de candidat pour Citoyens au pouvoir à candidat indépendant.

Outre avoir un nom à coucher dehors, FXRC™ est, malgré son jeune âge, un amateur de Star Wars ou des Satellipopettes. Que la force soit aussi avec toi FXRC™.

Seul petit bémol, FXRC™ parle moins fort que sa télévision. C'est à corriger lors de tes futures captations vidéos, jenue homme.

Alexandre Cormier-Denis (Horizon Québec Actuel)

Alexandre est un patriote, un vrai de vrai, de la trempe des "tasse-toué de d'là" de 1837. C'est qu'Alexandre est tout un colosse et vous avez intérêt à voter pour lui le 29 mai. À votre place, on prendrait pas de chance vu sa corpulence. On s'est même demandé s'il était un ami de Marine Le Pen ou son garde du corps.

Alexandre est contre l'islamisation, contre la corruption et contre l'anglicisation. Mais Alexandre est également contre l'enfumage solidaire. Hey, on a trouvé ça drôle, nous, l'enfumage solidaire, même si ça nous fait plutôt penser à une gang de saumon qui se retrouvent dans un fumoir en même temps.

Sinon, Alexandre aime réaliser des vidéos assis à un bureau devant des paysages urbains nocturnes. Un peu comme les Appendices mais bon, qui sommes-nous pour juger de sa opinion?

Sébastien Théodore (Indépendant)

Sébastien est, à l'instar de FXRC™, un candidat indépendant, le second à se présenter. Lui aussi fait des vidéos mais au ton de sa voix, gageons qu'il enterrerait n'importe quelle TV.

Fait amusant, Sébastien a deux amis sur Facebook, l'un d'eux étant nul autre que FXRC™ lui-même. Ouinnn, pas si indépendant que ça, le monsieur!

On peut le voir ici arborant ses deux accessoires de campagne favoris, des menottes et un café McDonald's. Faut ce qu'il faut.

Vous vous rappellerez peut-être de Sébastien comme étant le citoyen qui se bat depuis l'automne 2015 pour faire remettre une contravention à un policier. On comprend mieux les menottes.

Vanessa Dion (Option Nationale)

Il y a peu à dire sur Vanessa Dion, habile camoufleuse de sa page Facebook, à part le fait qu'elle aime se faire réveiller à coup de "Justin, wouuhh ouuhhh? Justin?"

Sinon, la question que l'on se pose est la suivante: le programme de son parti est-il aussi flou que les photos de son équipe?

Louis Chandonnet (Parti autonomiste)

Louis Chandonnet veut faire de la politique depuis longtemps. Sauf que, pauvre diable, ça ne lui réussit pas très bien, lui qui se présente dans toutes les circonscriptions possibles depuis quelques années.

Michel Leclerc (Parti Libre)

De loin le candidat le plus divertissant du groupe. Michel veut alcaliniser la ville et les habitants de St-Sauveur quand il briguera la mairie en 2017. Prévoit-il perdre Gouin à ce point? De toute façon, on n'est pas trop sûrs de comprendre ce qu'alcaliniser la ville et les personnes veut dire mais on espère que lui sait, au cas où il l'emporterait dans Gouin.

Michel et son alter ego le Capitaine Chiron aiment bien se mettre dans la peau de différents personnages, comme cellelui-ci...

...ou dans celle de ce viking bizarre qui nous trouve un peu cave d'être esclave de la technologie.

Si vous le croisez dans Gouin, n'oubliez surtout pas de lui dire "CHAPEAU MICHEL!"

Jean-Patrick Berthiaume (Bloc Pot)

Agent principal du Parti Rhinocéros, Jean-Patrick aime bien afficher ses couleurs sur sa page Facebook. Des couleurs qui ne requièrent aucune substance pour les faire s'animer.

Bien qu'on pourrait dire mille et une choses sur Jean-Patrick, on laissera sa photo de profil parler d'elle-même.

Alex Tyrrell (Parti Vert)

Hyper ponctuel, Alex aime bien être à l'avance, comme en témoigne cette vidéo où le candidat dit qu'il veut se présenter dans Gouin le 29 mars. Coquin, Alex, tu t'es repris vite.

Se présenter pour un parti écologiste implique, bien sûr, la couleur verte omniprésente dans les photos. Mais Ô, que voit-on? Quel est ce petit bout rouge que l'on voit briller au fond de la poche de la veste du candidat? Le Petit livre rouge de Mao Tse-Toung? Le programme du Parti Libéral, au cas où? Le pamphlet d'une pizzéria de RoPePa? Mystère et boule de gomme d'épinette.

Sinon, Alex aime ça quand ça bouge et croit à la participation citoyenne, comme en témoignent les innombrables manifestations auxquelles il a pris part.

Gabriel Nadeau-Dubois (Québec Solidaire)

Le plus connu de toute la bande, GND, comme on l'appelle dans les réunions de la gauche hispter du Plateau et de Rosemont, est celui qui a le plus à perdre dans cette élection. Cela explique certainement pourquoi il multiplie les opérations charme dans Gouin, du fist bump bien senti au petit clin d'oeil sexy.

Vous avez tout vu et tout entendu à propos de GND, de l'image du casseur durant le printemps-érable à celle du sous-fifre-héros de Batman Aussant. Difficile d'en rajouter. 

Mais une chose que l'on apprend de plus en plus, c'est que Gabriel aime les kodaks. S'il les aime tant alors, pourquoi encore regarder à côté de la caméra? C'est quoi cette mautadine de mode aux yeux croches là?