Pays-Bas

Pays-Bas (ned)

Groupe B
Rang FIFA : 15

Présentation

La meilleure équipe à n’avoir jamais remporté le Mondial. Cette étiquette colle à la peau des Pays-Bas.

Les Oranje ont participé à trois finales et les ont toutes perdues. En 2010, contre la toute-puissante Espagne, ils sont passés si près. Ils espéraient gagner à la loterie des tirs au but, mais le match ne s’est pas rendu là. Quand Andrès Iniesta a marqué en fin de prolongation (116e minute), leur monde s’est écroulé, encore.

Les Pays-Bas peuvent-ils surmonter ce traumatisme qu’est devenue la finale du Mondial? Qu’arrivera-t-il s’ils en perdent une quatrième? Louis Van Gaal ne voit pas si loin. Le sélectionneur s’applique même à réduire les attentes. À son avis, son équipe n’est qu’un négligé pour 2014. Ses favoris d’Europe sont l’Espagne et l’Allemagne.

Les Pays-Bas ont quand même créé des attentes en qualifications européennes. Ils ont gagné leur groupe (D) haut la main, avec 28 points sur une possibilité de 30. Seule l’Allemagne en a récolté autant. Avec 34 buts marqués en 10 matchs, les joueurs de Van Gaal se sont pleinement exprimés à l’attaque. Leur bilan défensif – 5 buts accordés – est tout aussi éloquent.

Van Gaal a réussi et a aussi osé. Il a fait de la place aux jeunes. C’est sous son règne que les Daryl Janmaat et Kevin Strootman sont devenus des titulaires. Ils lui ont rendu de précieux services en qualifications. Quand Strootman s’est blessé au genou gauche et appris qu’il raterait le Mondial, Van Gaal était aussi abattu que lui.

Il y a les jeunes, mais aussi les suspects habituels. Robin van Persie, Arjen Robben et Wesley Sneijder ont passé les quatre dernières années à peaufiner leur art. Ils trouvent tous leur compte dans le système de Van Gaal, un apôtre du jeu offensif.

Ces joueurs ont tout pour eux, comme cette capacité à faire quelque chose d’extraordinaire à partir de rien. Mais leurs qualités individuelles ne sont pas à elles seules garantes de succès. À ce chapitre, l’Euro 2012 a été une sérieuse leçon. Avec van Persie, Robben et Sneijder, les Pays-Bas ont été éliminés dès la phase de groupe, où ils ont perdu leurs trois matchs.

Cet Euro, après les promesses du Mondial, a aussi rappelé qu’avec les Pays-Bas, c’est souvent tout ou rien. Au Brésil, le calendrier ne leur donne pas le choix. Ils devront se présenter sous leur meilleur jour à leur premier match : une reprise de la finale de 2010 contre l’Espagne.

Nouvelles

  • Allemagne-Argentine : les clones contre les humains

    Allemagne-Argentine : les clones contre les humains

    La prémisse de la finale Allemagne-Argentine grossièrement, c'est celle de la grandement populaire publicité d'un équipementier bien connu. Des maîtres de la technique qui ne connaissent pas
  • Le Brésil perd la petite finale contre les Pays-Bas

    Le Brésil perd la petite finale contre les Pays-Bas

    Le cauchemar des Brésiliens s'est poursuivi samedi.
  • La finale désolation

    La finale désolation

    Les Pays-Bas et le Brésil s'affronteront samedi, à Brasilia, dans le match pour la 3e place.
  • L'Argentine passe en finale

    L'Argentine passe en finale

    La Main de Dieu a réapparu sur le terrain de l'Arena de Sao Paulo mercredi. Cette fois-ci, elle était gantée.
Toutes les nouvelles