Grèce

Grèce (gre)

Groupe C
Rang FIFA : 12

Présentation

Quand on pense à elle, ce sont toujours les mêmes images qui reviennent : celles de sa victoire improbable à l’Euro 2004. Mais c’était il y a 10 ans. Que vaut la Grèce en 2014?

Quelques joueurs de 2004 sont encore du groupe, comme l’increvable Giorgos Karagounis, mais l’effectif a été renouvelé. Le style, lui, a traversé les années. La Grèce est encore une équipe défensive qui marque peu. En qualifications européennes, elle n’a inscrit que 12 buts en 10 matchs dans le groupe G, et n’en a accordé que 4.

Elle joue encore assez bas sur le terrain et attend ses chances en contre-attaque. Là est l’héritage d’Otto Rehhagel, sélectionneur de 2001 à 2010. Le Portugais Fernando Santos, le successeur de Rehhagel, veut changer la recette avec une pression plus haute, mais les choses ne changent pas aussi vite qu’il l’aimerait.

Santos a aussi plus d’options qu’en avait Rehhagel à l’avant. La Grèce a l’attaquant qu’elle attendait depuis des années : Konstantinos Mitroglou, surnommé Mitrogoal. Avec trois des quatre buts grecs dans le barrage contre la Roumanie, il a pratiquement qualifié l’équipe à lui seul.

En arrière, c’est la même histoire. Les travailleurs de l’ombre sont efficaces et font le mur quand il le faut. Le défenseur central Sokratis Papastathopoulos est confronté aux meilleurs attaquants adverses, tâche dont il s’acquitte très bien. Au Mondial 2010, il s’était fait un plaisir de coller à la peau de Lionel Messi.

La Grèce a de belles cartes à jouer. Mais au Mondial, elle part de loin. En deux participations, elle a toujours été éliminée en phase de groupe. Les huitièmes de finale sont l’objectif minimal pour 2014.

Nouvelles

  • Les Ticos encaissent et triomphent

    Les Ticos encaissent et triomphent

    Les Costaricains ont vaincu la Grèce 1-1 (5:3), dimanche, après la séance de tirs de barrage à l'Arena Pernambuco de Recife.
  • Pour un premier quart

    Pour un premier quart

    Le Costa Rica et la Grèce vont se livrer dimanche après-midi, à Recife, un duel inattendu qui enverra l'une des deux équipes vers son premier quart de finale à la Coupe du monde.
  • Les Grecs in extremis

    Les Grecs in extremis

    Un tir de pénalité dans les arrêts de jeu a permis à la sélection grecque (1-1-1) d'atteindre la phase éliminatoire pour la première fois de son histoire, mardi, à Fortaleza.
  • Un pied dans la porte

    Un pied dans la porte

    La Côte d'Ivoire n'a plus qu'un petit effort à faire mardi contre la Grèce, à Fortaleza, afin de se qualifier pour le premier tour éliminatoire.
Toutes les nouvelles