Chili

Chili (chi)

Groupe B
Rang FIFA : 14

Présentation

Un soccer rythmé, tourné vers l’attaque. Le Chili reste fidèle à son style, même dans l’adversité. Et il y en a eu en qualifications.

Le sélectionneur Claudio Borghi, grand défenseur de ce soccer offensif, a été éjecté de son poste après trois défaites consécutives. Son remplaçant, Jorge Sampaoli, avait des idées différentes, mais la même philosophie offensive. La transition s’est faite en douceur. Le Chili s’est retrouvé et a bouclé les qualifications avec cinq victoires et une nulle.

Cette équipe s’assume pleinement. Elle veut marquer le plus de buts. Elle en a réussi 29 en qualifications, le deuxième total en Amérique du Sud. Elle en a accordé presque autant (25), mais vit très bien avec le danger. Elle gagne ou elle perd. Elle n’a fait qu’un seul match nul en 16 matchs de qualifications.

Il y a des équipes qui adaptent leur jeu à celui de leurs adversaires. Pas le Chili. Sampaoli est catégorique sur ce point.

« On ne changera pas notre façon de jouer, a expliqué Sampaoli en entretien avec la FIFA. On ne se laisse pas influencer par nos adversaires. Il faut avoir plus de volonté qu’eux pour avoir un meilleur esprit de groupe. On aime surprendre des adversaires qui sont habitués à un type prédéfini d’opposition. »

Le Chili ne manque pas de ressources pour jouer ce soccer offensif. Il a un attaquant de très grande classe en Alexis Sanchez, qui s’est épanoui au FC Barcelone. Eduardo Vargas (Valence) est un excellent complément aussi. En milieu de terrain, le ténor s’appelle Arturo Vidal (Juventus).

Le Chili a atteint les huitièmes de finale à ses deux dernières participations au Mondial, en 1998 et 2010. Chaque fois, il a été éliminé par le Brésil. Ces deux pays pourraient encore se retrouver à cette même étape en 2014. Le Chili ne voit pas trop loin, car le tirage n’a pas été tendre. Il a placé dans son groupe le champion (Espagne) et le vice-champion (Pays-Bas) de 2010.

Nouvelles

  • Cesar et ses poteaux

    Cesar et ses poteaux

    Après plus de 120 minutes de foot disputé à un rythme infernal, les poteaux ont aidé le Brésil à vaincre difficilement le Chili en tirs de barrage pour accéder aux quarts de finale.
  • Les Oranje ne dérougissent pas

    Les Oranje ne dérougissent pas

    Les Pays-Bas ont confirmé leur suprématie sur le groupe B du Mondial avec une victoire de 2-0 sur le Chil grâce à des buts des jeunes Leroy Fer et Memphis Depay. Ce succès leur permet de
  • Éviter Neymar et sa bande

    Éviter Neymar et sa bande

    Les Pays-Bas et le Chili se disputeront la première place du groupe B lundi, à Sao Paulo, avec le souci de vouloir éviter le Brésil en huitièmes de finale.
  • Le roi est mort

    Le roi est mort

    Le règne de l'Espagne a pris fin à Rio de Janeiro. Avec une deuxième défaite en deux matchs, les champions du monde savent déjà que leur parcours brésilien se limitera à la phase de groupe.
Toutes les nouvelles