Belgique

Belgique (bel)

Groupe H
Rang FIFA : 11

Présentation

Une génération dorée, des attentes décuplées. La Belgique va au Brésil avec des ambitions.

Cette équipe n’a pas joué au Mondial depuis 2002, une sécheresse de 12 ans. La voici maintenant dans le camp des favoris. Sa cote a explosé. On la pense même capable d’égaler son meilleur résultat, une 4e place en 1986, ou de faire mieux encore.

La Belgique est portée par une génération dorée. Et elle n’a peut-être pas encore atteint son plein potentiel. Le sélectionneur Marc Wilmots parle d’un cycle qui pourrait durer de cinq à six ans.

Qui sont ces Belges en or? Eden Hazard est le premier nom qui vient en tête. Dribleur et passeur hors pair, le milieu de Chelsea peut changer un match en un clin d’œil. Il n’a que 23 ans et se voit un jour jouer au même niveau que Lionel Messi et Cristiano Ronaldo.

Kevin De Bruyne et Nacer Chadli sont d’autres joyaux au milieu. À l’avant, il y a Romelu Lukaku, une force de la nature. Dans les buts, Thibaut Courtois a une étonnante maturité malgré ses 22 ans.

Les jeunes qui poussent ne manquent pas d’encadrement. Il y a plusieurs meneurs autour d’eux, notamment Vincent Kompany, Daniel Van Buyten, Marouane Fellaini et Thomas Vermaelen.

Derrière les joueurs, il y a un entraîneur : Marc Wilmots. Il n’a pas tout le crédit qu’il mérite. À son entrée en poste en juin 2012, l’équipe n’avait pas montré ses capacités. Elle n’était que 54e au classement de la FIFA. Wilmots l’a menée jusqu’au 11e rang mondial.

Wilmots a dirigé d’une main de maître ses joueurs en qualifications européennes. La Belgique a facilement gagné le groupe A avec 9 points d’avance sur la Croatie. Elle a récolté 26 points sur une possibilité de 30, pour un bilan de 8 victoires et 2 nulles.

Wilmots a sa philosophie de jeu : défendre en avançant, une façon de limiter l’espace de l’adversaire. La Belgique l’a bien appliquée et n’a donné que quatre buts en qualifications. Mais Wilmots est aussi tourné vers l’attaque et ne veut pas empêcher ses joueurs de s’exprimer et d’avoir du plaisir.

« Je préfère perdre un match 2-0 en ayant réussi à se procurer des occasions plutôt que de ne rien proposer dans le jeu, a-t-il dit en entretien à la FIFA. J'aime les gens qui osent. La Belgique a les joueurs pour oser et se faire plaisir. Le plaisir est d'ailleurs un facteur très important pour moi. »

Nouvelles

  • Bain de foule royal pour les joueurs belges à Bruxelles

    Bain de foule royal pour les joueurs belges à Bruxelles

    Le roi des Belges et plusieurs centaines de personnes ont applaudi lundi le retour des Diables rouges à Bruxelles, après un Mondial qui a provoqué un énorme engouement dans le royaume.
  • L'Argentine accède aux demi-finales

    L'Argentine accède aux demi-finales

    L'Argentine s'est qualifiée pour les demi-finales grâce à une victoire de 1-0 contre une ambitieuse, mais décevante Belgique, samedi à Brasilia.
  • Messi face à son plus grand défi offensif

    Messi face à son plus grand défi offensif

    Jusqu'à maintenant, aucun des adversaires de l'Argentine n'a réussi à freiner Lionel Messi.
  • Howard est humain

    Howard est humain

    Le nom de Tim Howard était sur toutes les lèvres mardi. Pourtant, son équipe américaine a été renvoyée à la maison par les Belges.
Toutes les nouvelles