ICI Radio-Canada Première

Y a pas deux matins pareils

Y a pas deux matins pareils rss

En semaine de 6 h à 9 h

Marjorie April

Y a pas deux matins pareils
Logo Radio-Canada

Consommation

Consommation : doit-on uniquement consommer des produits ontariens?

Le mercredi 26 octobre 2016

Étalage de courges.
Des courges au marché public de Wychwood Barns, à Toronto.     Photo : Radio-Canada/Jonathan Bouchard

Des campagnes de sensibilisation à la consommation de fruits et légumes ontariens sont monnaie courante pendant la période estivale et à l'automne. Cette promotion de l'achat local ne fait toutefois pas l'unanimité.  
 
Pour le professeur de géographie à l'Université de Toronto-Mississauga et coauteur du livre The Locavore Dilemma, se veut critique de cette approche. L'avènement des transports a permis de produire les aliments dans les zones les plus propices.  
 
«Laissons les régions se spécialiser dans ce qu'elles font le mieux et utilisons le transport de longue distance et les gens seront mieux nourris à moindre prix», affirme monsieur Desrochers.  
 
En revanche, responsable de l'agriculture urbaine pour l'organisation Santropol Roulant, à Montréal, Carlo Primiani, est un adepte de l'agriculture de proximité. Selon lui, c'est une façon de consommer qui est plus durable. 
 
«On a une distance entre les consommateurs et les agriculteurs. Avoir un petit lopin de terre en ville ça change les habitudes de consommation du citoyen urbain», croit monsieur Primiani.  


* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

24 mars 2017

Ma vie «Made in Canada» : le défi de consommer local pendant un an

16 mars 2017

Mode et tendances avec Glen Baxter : TOM Toronto et TW 2017

9 mars 2017

À GO, on croque !

22 février 2017

Chronique marketing : les ambassadeurs de marque

3 février 2017

Augmentation des coûts d'exploitation de terrasses à Toronto

30 décembre 2016

Des conseils pour bien choisir son mousseux pour le nouvel an