ICI Radio-Canada Première

Y a pas deux matins pareils

Y a pas deux matins pareils rss

En semaine de 6 h à 9 h

Marjorie April

Y a pas deux matins pareils
Logo Radio-Canada

Société

L'université franco-ontarienne:l'enjeu majeur de la communauté francophone

Le mercredi 26 avril 2017

rci-drapeau-franco-ontarien
Le drapeau franco-ontarien     Photo : Yvon Thériault

Une université franco-ontarienne en français devrait voir le jour à Toronto dans un futur proche. C'est ce qu'ont appris les participants à la Journée de réflexion sur la question universitaire en Ontario français qui se tenait à Ottawa. 
 
« C'est probablement la question la plus complexe et la plus importante à laquelle la communauté franco-ontarienne a eu à faire face au cours des quarante dernières années, explique François Paré, professeur titulaire à l'Université de Waterloo et chercheur sur la francophonie canadienne. Ça fait 150 ans que les Franco-ontariens demandent une université de langue française et il semble que le gouvernement provincial enfin prêt à la créer». 
 
Le comité mis en place pour débattre de la question est toujours penché sur la logistique du projet, mais celui-ci devrait prendre place à Toronto ou en périphérie de la métropole. 
 
Des centres d'excellence en français 
 
À savoir ce qui pourrait constituer le meilleur modèle à prôner pour ce projet, François Paré croit en un ensemble de centres d'excellence développés sur des campus multiples. 
 
«On va proposer des sujets de pointe pour tenter d'attirer les étudiants vers différents pôles (...) des lieux où il se passe quelque chose. On ne veut pas d'une université qui ronronne, car on en a déjà», affirme monsieur Paré qui s'oppose à l'idée d'un autre collège qui n'enseigne que les arts libéraux et les sciences sociales. 
 
Selon monsieur Paré, cette nouvelle université devra, faire compétition avec l'Université d'Ottawa, une institution bilingue, qui attire la moitié des étudiants franco-ontariens. Il rappelle que la concurrence proviendrait aussi du côté des universités anglophones de renommée mondiale comme l'Université de Toronto, l'Université McMaster ou l'Université de Waterloo. 
 


* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes