ICI Radio-Canada Première

Vous m'en lirez tant

Vous m'en lirez tant rss

Le dimanche de 14 h à 16 h

Lorraine Pintal

Vous m
Logo Radio-Canada

Arts et culture

La poésie pour combattre le cynisme ambiant

Le vendredi 7 janvier 2011

La poésie pour combattre le cynisme ambiant
© Paul Labelle et Dina Dorceli | Gary Klank et Franz Benjamin, poètes

Bien sûr, Haïti est aux prises avec les plus gros défis de son histoire, mais il ne lui faut pas oublier de rêver. C'est du moins ce que pensent Gary Klang et Franz Benjamin, auteurs et poètes à la sensibilité politique accrue. Ensemble, ils tentent de défaire le noeud haïtien. 
 
Ne laisse jamais la poésie du monde devenir prose, a dit Gary Klang, et ne tombe dans le piège de la vie prosaïque, de la vie plate. L'auteur de nombreux ouvrages dont Refonder Haïti, a connu la ferveur de Mai 68 à Paris. Il déplore qu'il ne reste plus grand-chose de cette période de contestation.  
 
« À l'époque, à Paris tous se tutoyaient, se rappelle Gary Klang. Il n'en reste plus rien, les utopies ont disparu. Il reste peut-être la poésie. La politique de nos jours, est le plus grand cimetière des rêves. Je demande qu'on rêve plus. » 
 
Franz Benjamin, auteur de Vingt-quatre heures dans la vie d'une nuit, croit que les Haïtiens devraient assumer leur responsabilité. 
 
Il faut arrêter de rejeter la faute sur le dos des autres, croit-il. Il faut regarder la situation en face et amener les politiciens à prendre les bonnes décisions.


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

22 mai 2011

La poésie pour célébrer la vie

17 avril 2011

Le Salon du livre de Québec, c'est du bonheur

27 mars 2011

Cette semaine à l'émission

27 mars 2011

Le printemps des revues

7 janvier 2011

Émilie Andrewes, au fil de ses mots