ICI Radio-Canada Première

Viens voir les musiciens

Viens voir les musiciens

Le dimanche de 14 h à 15 h

René Homier-Roy

Viens voir les musiciens
Logo Radio-Canada

Musique

Coeur de pirate : une rêveuse inspirée

Le dimanche 31 juillet 2016

Coeur de pirate
Coeur de pirate     Photo : Radio-Canada/Mathieu Arsenault

« J'ai créé Coeur de pirate en réponse à lui qui s'appelait Songs for Sailors (Chansons pour marins). J'allais torpiller son bateau. Checke bien ça si je ne vais rien faire de ma vie. » Béatrice Martin, alias Coeur de pirate, raconte à René Homier-Roy que c'est la fin difficile d'une relation avec un musicien pendant qu'elle était au cégep qui l'a inspirée à se lancer dans le monde de la musique et à composer un premier album. 
 
Après avoir flirté avec le piano durant son jeune âge, elle a pris une pause de la musique, décevant du coup sa mère, une pianiste professionnelle. Inspirée par sa rupture avec son amoureux du quartier Hochelaga quelques années plus tard, elle a mis ses compostions en ligne sur MySpace, attirant l'attention d'un agent d'artistes. De cette rencontre est né un premier disque « fait en catastrophe », suivi d'un succès relatif, notamment avec Comme des enfants, très populaire dans la francophonie.  
 
La lutte pour rester pertinente 
Coeur de pirate a dû apprivoiser le succès, ce qui n'a pas été simple pour elle. « Pendant longtemps, personne ne voulait me parler et je me demandais pourquoi tout à coup on voulait le faire. Aujourd'hui, ça va mieux, mais pendant longtemps le syndrome de l'imposteur était très fort en moi. » 
 
Reste que le parcours n'a pas été de tout repos pour la chanteuse, forcée à « toujours se réinventer et se battre pour que le public se souvienne de toi. J'ai trouvé ça très épuisant, particulièrement pour la dernière tournée. Mais ça vaut la peine de le faire pour évoluer et se remettre en question. » 
 
Le pouvoir de la maternité 
La maternité a été salvatrice pour elle, qui l'a amené à écrire de façon plus optimiste. « Quand Romy est arrivée, ça m'a inspiré à écrire des chansons qui l'aideraient plus tard dans sa vie. C'est moins négatif et il y a une lueur d'espoir. Je lui dois ça. »  
 
L'arrivée de sa fille lui a aussi appris à concentrer ses énergies sur ce qui compte vraiment. « J'ai tellement gaspillé de temps à me faire du sang d'encre pour des gens qui finalement n'en valait pas la peine, alors que [ma fille], elle, en vaut la peine. C'est très différent comme amour, mais tes priorités changent et je suis une meilleure version de moi-même. »


Cr�er un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

14 août 2016

Marc-André Hamelin, un pianiste à la recherche de chefs-d'oeuvre oubliés

7 août 2016

Quand l'absurde rime avec Les Trois Accords (rediffusion)

24 juillet 2016

Marie-Josée Lord, d'enfant adoptée à cantatrice demandée

17 juillet 2016

Lou Doillon, une artiste sans artifice

10 juillet 2016

Bernard Labadie : de flûtiste médiocre à chef d'orchestre exceptionnel