ICI Radio-Canada Première

Viens voir les musiciens

Viens voir les musiciens

Le dimanche de 14 h à 15 h

René Homier-Roy

Viens voir les musiciens
Logo Radio-Canada

Musique

Marie-Josée Lord, d'enfant adoptée à cantatrice demandée

Le dimanche 24 juillet 2016

Marie-Josée Lord
Marie-Josée Lord     Photo : Radio-Canada/Mathieu Arsenault

Originaire d'Haïti, Marie-Josée Lord a été adoptée à 5 ans par un couple de Québécois. Elle a d'abord étudié le piano, puis le violon, mais c'est en découvrant le chant, dans la vingtaine, qu'elle a trouvé sa vocation. La soprano raconte son parcours à René Homier-Roy et lui parle de son amour pour l'art lyrique. 
 
La révélation du chant 
Lorsqu'elle étudiait le piano au Conservatoire de musique de Québec, Marie-Josée lord avait perdu la motivation de poursuivre une carrière professionnelle avec cet instrument. C'est en épiant une classe de chant pendant plusieurs heures qu'elle a pris goût à l'opéra. Un jour, le metteur en scène l'a invitée à se joindre à l'atelier d'art lyrique et elle s'est plongée dans un monde qui correspondait à son imaginaire. 
 
Avoir du plaisir sur scène 
Marie-Josée Lord éprouve toujours une grande joie à monter sur scène, que ce soit pour des récitals ou des opéras. Son rôle de la serveuse automate dans l'opéra Starmania, créé en 2008, a été marquant pour elle. Pour la première fois, elle chantait dans une oeuvre contemporaine. Par la suite, elle a pris plaisir à mélanger des chants populaires et classiques dans ses spectacles. La chanteuse est aussi attirée par l'émotion, l'histoire et le caractère sacré du negro-spiritual, une musique vocale des esclaves noirs du 19e siècle. 


Cr�er un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

14 août 2016

Marc-André Hamelin, un pianiste à la recherche de chefs-d'oeuvre oubliés

7 août 2016

Quand l'absurde rime avec Les Trois Accords (rediffusion)

31 juillet 2016

Coeur de pirate : une rêveuse inspirée

17 juillet 2016

Lou Doillon, une artiste sans artifice

10 juillet 2016

Bernard Labadie : de flûtiste médiocre à chef d'orchestre exceptionnel