Note*

x

Le moteur de recherche donne accès aux contenus diffusés depuis mai 2009.

Pour des contenus antérieurs, veuillez consulter la section Saisons précédentes.

Pour nous joindre

Adresse postale

Tout le monde en parlait
1400 boul. René-Lévesque est
Montréal, Québec
H2L 2M2

Hyperlien de la nouvelle saison:
http://ici.radio-canada.ca/tele/tout-le-monde-en-parlait/2015/

Logo Radio-Canada
Commanditaire

Kouchibouguac: 1 200 personnes expropriées pour un parc

Reportage du jeudi 2 juillet 2009


Kouchibouguac: 1 200 personnes expropriées pour un parc

En 1969, le gouvernement expropriait 215 familles installées dans 8 villages situés au nord de Richibouctou, au Nouveau-Brunswick, pour former un parc national.

En plus de perdre leurs terres, ces familles ont perdu leur gagne-pain, puisqu'elles ont dû céder leur droit de pêche. En retour, elles ont reçu des sommes dérisoires.

Un seul résident, Jackie Vautour, a refusé de quitter sa terre. Ce père de neuf enfants a lutté durant de nombreuses années pour défendre ses droits et ceux des autres expropriés.

En 1976, la maison de M. Vautour a été détruite par la GRC. Il s'est alors installé dans un modeste abri, sur sa terre. Aujourd'hui, à 79 ans, il est le seul résident qui vit encore à l'intérieur du Parc national de Kouchibouguac.

En 1978, quelque 600 expropriés ont signé une pétition pour reprendre leurs terres et leurs droits, mais en vain.

L'année suivante, une commission d'enquête publique leur donnera en partie raison. Elle critiquera le gouvernement fédéral et donnera aux expropriés une compensation de 1,6 million de dollars.

Il aura fallu des années pour apaiser la violence, la peur, les larmes causées par la création du parc Kouchibouguac.

Invités : Jackie Vautour, seul résident qui habite toujours le parc Kouchibouguac ; Linda Cormier, expropriée de Kouchibouguac ; Roland Boudreau, ministre des Ressources naturelles du Nouveau-Brunswick de 1974 à 1978 ; Gilles Thériault, ancien directeur général du Conseil régional d'aménagement du Sud-est (le CRASE) ; Auguste Landry, négociateur pour le gouvernement du Nouveau-Brunswick.

Présentement à l'antenne de la télé

23 h 05

ERREUR FATALE

Ailleurs sur Radio-canada.ca