ICI Radio-Canada Première

Samedi et rien d'autre

Samedi et rien d'autre rss

Le samedi de 7 h à 11 h

Joël Le Bigot

Samedi et rien d
Logo Radio-Canada

International

La Corée du Nord en pleine escalade nucléaire : une situation inéluctable

Le samedi 11 mars 2017

Cette photo de missiles ballistiques lancés en zone japonaise par la Corée du Nord a été dévoilée le 7 mars 2017 par la North Korea's Korean Central News Agency (KCNA).
Cette photo de missiles ballistiques lancés en zone japonaise par la Corée du Nord a été dévoilée le 7 mars 2017 par la North Korea's Korean Central News Agency (KCNA).     Photo : STR / Getty

Peu de choses semblent pouvoir arrêter le recours aux attaques nucléaires par la Corée du Nord, qui a encore une fois procédé cette semaine au lancement de missiles balistiques. « Cette obsession du nucléaire a de fortes racines historiques », explique Benoit Hardy-Chartrand, spécialiste des questions de sécurité et de géopolitique asiatique à la Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques. 
 
« La Corée du Nord, comme ses rivaux chinois, japonais et sud-coréens, utilise l'histoire comme outil de galvanisation lui permettant d'obtenir l'appui de la population dans ses initiatives guerrières. » Les tensions actuelles ont pris racine après la guerre de Corée, quand le pays était en ruine et a été remis sur pied par l'URSS. Même si le régime soviétique est tombé par la suite, il a perduré en Corée du Nord, et le rappel de cette histoire est aujourd'hui utilisé par le dirigeant pour affirmer la différence du pays par rapport à ses voisins et pour engendrer la haine. 
 
« Il faut prendre au sérieux la menace nord-coréenne, car les avancées technologiques des dernières années sont réelles et les investissements massifs ont porté fruit. Kim Jong-un, loin d'être le dirigeant farfelu que l'on dépeint souvent, prouve de plus en plus que sa manière de diriger le pays est rationnelle et calculée, bien que très belliqueuse dans le contexte mondial actuel. On doit aussi demeurer prudent devant ses actions, car il demeure un dirigeant mystérieux. Il n'a encore jamais rencontré un dirigeant étranger et même les services de renseignement sud-coréens le connaissent très mal. » 
 
Rappelons que le président Kim Jong-un poursuit la même politique que son père, Kim Jong-il et son grand-père Kim Il-sung, fondateur du régime.


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

26 novembre 2016

Fidel Castro : la mort d'un géant

19 septembre 2015

Charles Enderlin : regard éloquent sur le Moyen-Orient

13 septembre 2014

Vive l'Écosse... libre?

23 août 2014

Les enjeux du conflit en Irak

14 juin 2014

Les merveilles du Brésil