ICI Radio-Canada Première

Samedi et rien d'autre

Samedi et rien d'autre rss

Le samedi de 7 h à 11 h

Joël Le Bigot

Samedi et rien d
Logo Radio-Canada

Société

Dénouer l'impasse au Moyen-Orient en 20 minutes!

Le samedi 23 janvier 2016

Trois grands spécialistes de géopolitique internationale pour discuter des conflits au Moyen-Orient : Sami Aoun, Jacques Lévesque et Donald Cuccioletta
Trois grands spécialistes de géopolitique internationale pour discuter des conflits au Moyen-Orient : Sami Aoun, Jacques Lévesque et Donald Cuccioletta     Photo : Radio-Canada / Laurent Boursier

« Dans ces conflits, le Moyen-Orient porte une part de responsabilité, mais il ne faut pas oublier que, depuis deux siècles, la région a perdu son autonomie notamment en raison du découpage territorial et du colonialisme », explique Sami Aoun, politologue et spécialiste des conflits au Moyen-Orient.  
 
Nous avons réuni en studio trois grands spécialistes en géopolitique internationale afin de régler, une fois pour toutes, les conflits au Moyen-Orient. Portes closes et micros ouverts, le spécialiste des États-Unis Donald Cuccioletta, l'expert du Moyen-Orient Sami Aoun et le politologue Jacques Lévesque, spécialisé dans les systèmes politiques russes, uniront leurs efforts pour trouver des solutions à cette impasse, dont aucun pourparler ne vient à bout. Vaste mandat! 
 
Les effets du printemps arabe 
« Le printemps arabe n'a pas encore livré tout son sens. L'ambition populaire chez les élites bourgeoises et citadines d'accéder à une démocratie libérale dans certains pays du Moyen-Orient est actuellement dans un creux », affirme Sami Aoun. « Le rêve de la démocratie est bien présent au Moyen-Orient, mais les moyens pour y parvenir ne sont pas encore là », conclut-il. 
 
Une solution qui passe par la Russie? 
« Pour combattre le groupe armé État islamique, l'Occident ne peut plus ignorer la Russie. Washington semble avoir compris que pour régler les conflits au Moyen-Orient, le président des États-Unis, Barack Obama, et son homologue russe, Vladimir Poutine, doivent s'asseoir à la même table », assure Donald Cuccioletta, directeur de la recherche à la Chaire Raoul-Dandurand. 
 
Un problème complexe. 
« Pour les pays arabes, le groupe armé État islamique n'est pas le principal problème. Ce qui inquiète en Turquie, c'est la menace d'un Kurdistan indépendant. Pour l'Arabie saoudite, c'est la montée en puissance de l'Iran. La cause fondamentale du conflit autour de la Syrie, c'est une compétition géopolitique entre l'Arabie saoudite et l'Iran », conclut Jacques Lévesque, professeur émérite en science politique à l'Université du Québec à Montréal.


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

17 septembre 2016

Abdennour Bidar : pour une réforme de l'islam

10 septembre 2016

Les références de l'émission

10 septembre 2016

Les 100 ans de l'effondrement du pont de Québec

3 septembre 2016

Les références de l'émission

27 août 2016

Le mythique passage du Nord-Ouest accessible aux touristes

18 juin 2016

Les musiques d'Edgar