ICI Radio-Canada Première

Samedi et rien d'autre

Samedi et rien d'autre rss

Le samedi de 7 h à 11 h

Joël Le Bigot

Samedi et rien d

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Les meilleurs moments : Émission du samedi 9 avril 2016


Art de vivre

Tourisme atypique : fascination pour les lieux de souffrance et de mort

samdim_prison_alcatraz
Prison d'Alcatraz     Photo : iStock/ DanHenson1

Alcatraz, Auschwitz, le lieu des meurtres de Charles Manson, la Sniper Alley de Sarajevo, les bidonvilles, etc. Outre les raisons de commémoration et de visite d'événements historiques, les nouvelles générations de touristes veulent expérimenter l'authenticité. Il est très rare qu'une personne se rende dans ces lieux par voyeurisme morbide, selon Taïka Baillargeon, docteure en études urbaines et touristiques. Stéphane Garneau discute avec elle de ce type de voyage. 
 
Le « Dark Tourism » n'a pas encore trouvé de terme français générique. Les choix de traduction sont nombreux, que ce soit tourisme macabre, tourisme morbide, tourisme noir ou thanatourisme, mais le problème est qu'ils ont tous une connotation négative. Pourtant, le tourisme noir comprend un large éventail de types de tourisme, dont le seul élément commun est qu'il s'agit de lieux liés à la mort ou la souffrance. Plusieurs raisons poussent les gens à visiter ces lieux. 
 
Il faut le voir pour le croire 
Dans un monde saturé d'images, les gens veulent vivre une expérience. La société occidentale est souvent loin de la mort et certains touristes cherchent à sortir de leur société individualiste pour s'inscrire dans une histoire plus grande que la leur, ils cherchent à se connecter. Le tourisme noir viendrait répondre aux besoins des individus de s'approcher de la réalité de la mort et de la souffrance, et de la comprendre. 
 
Écoutez un reportage sur le photographe Ambroise Tézenas, qui rend compte, en images, de ces circuits de nouveau genre : 
Le " dark tourism ", une nouvelle tendance de voyage ? 
 

Arts et culture

La femme aux cartes postales : revivre le Montréal des années 50

La couverture de La femme aux cartes postales, par  Jean-Paul Eid et Claude Paiement.
La couverture de La femme aux cartes postales, par Jean-Paul Eid et Claude Paiement.     Photo : Jean-Paul Eid / La Pastèque

Le Montréal des années 50, avec ses clubs de jazz et ses cabarets, est l'un des deux personnages principaux du roman graphique La femme aux cartes postales. La ville festive vit à travers la boîte à souvenir de Rose, qui quitte la Gaspésie pour les cabarets de la métropole. L'intrigue tricotée serrée dans laquelle le hasard a une place primordiale prend son souffle dans les images qui la portent et dans la musique qui l'accompagne. Stéphane Garneau s'entretient avec Jean-Paul Eid sur son travail de création derrière ce livre à saveur historique. 
 
La femme aux cartes postales 
De Jean-Paul Eid et Claude Paiement 
Les Éditions de la Pastèque 
En librairie le jeudi 14 avril 2016.  
Pour une dédicace dessinée, rendez-vous chez Planète BD à Montréal, le jeudi 14 avril 2016, à partir de 17h30. 
 
Les chansons qui accompagnent : 
Two Little Birds 
Paroles et musique de Thomas Hellman 
Interprétée par Fanny Bloom, accompagnée de Thomas Hébert, Olivier Hébert et Charles Trudel. 
 
Lullaby of Birdland 
Reprise de la chanson de 1952, composée par George Shearing 
Interprétée par Fanny Bloom, accompagnée de Thomas Hébert, Olivier Hébert et Charles Trudel. 
 
Les chansons sont accessibles sur iTunes
Le vinyle de 7 pouces comprenant les deux chansons sera offert, à la fin de mai, à l'achat du roman graphique en librairie. Vous pouvez commander l'édition avec vinyle en précommande chez les libraires, car les quantités sont limitées. 
 
Le blogue de Jean-Paul Eid: 
Eid - Ze blogue 

Arts et culture

Roi des rivières : une nouvelle façon de voir la pêche au saumon atlantique

André Paradis à l'émission Samedi et rien d'autre.
André Paradis à l'émission Samedi et rien d'autre.     Photo : Laurent Boursier| Radio-Canada

Le saumon atlantique représente le combat ultime pour vivre, ce qui lui vaut d'être le sujet d'une nouvelle télésérie : Roi des rivières. Loin d'être une simple leçon technique sur les mouches et les moulinets, la série est une plongée onirique dans l'univers de ce poisson peu banal. Soyez sans crainte pour ces poissons : notre invité, André Paradis, animateur, réalisateur et producteur, remet toutes ses prises à l'eau depuis plus de 15 ans. Il affirme que les saumons sont des habitants du monde.  
 
Pour André Paradis, le simple fait d'attirer un saumon avec une mouche lui procure une grande émotion. Il considère la pêche au saumon comme un mélange de sport et de poésie. L'aspect sportif nécessite de bien connaître la nature, bien que, malgré ses 30 ans d'expérience et toutes les connaissances scientifiques dont il dispose, le pêcheur aguerri rentre parfois bredouille à la maison. Il doit se fier à son instinct, et c'est à ce moment que la poésie entre en jeu.  
 
L'émission Roi des rivières, diffusée à partir du 15 avril 2016 : 
Le vendredi à 20 h sur ICI EXPLORA. 
En rappel le dimanche à 21 h. 
Également offert sur ICI Tou.tv

Art de vivre

Le crabe des neiges revient dans nos assiettes

samdim_crabe_neiges
La saison du crabe des neiges.     Photo : iStock/ Boyrcr420

Plusieurs gourmets attendaient le mois d'avril avec impatience, car c'est la saison du crabe des neiges. Philippe Mollé célèbre son retour, ainsi que le printemps, avec une recette rafraîchissante! 
 
 
Salade de crabe des neiges à l'avocat  
 
Recette pour 4 personnes 
 
• 2 avocats mûrs 
• 1 c. à thé de moutarde en grains 
• 30 ml de jus de citron 
• 45 ml d'huile d'olive 
• 5 ml d'estragon, haché 
• 1 tomate, coupée en petits dés 
• 1 tasse de chair de crabe des neiges 
• 1 échalote, émincée très finement  
• Poivre et sel, au goût 
 
1) Couper les avocats en deux. Retirer la chair et la couper en dés. Conserver la peau. 
2) Dans un saladier, mélanger la moutarde en grains, le jus de citron, l'huile d'olive et l'estragon. 
3) Ajouter les dés de tomate, la chair de crabe et l'échalote. Mélanger. Ajouter ensuite l'avocat. Mélanger délicatement et assaisonner. 
4) Garnir les peaux d'avocat avec la salade. Placer des morceaux de crabe sur le dessus pour la finition.  
 
Consultez la chronique de Philippe Mollé dans Le Devoir: 
La table est mise pour la Gaspésie gourmande 

Cinéma

Le cinéma du 19e siècle avec les lanternes magiques traditionnelles

Illustration d'un spectacle de lanterne magique.
Illustration d'un spectacle de lanterne magique.     Photo : Gouvernement australien/ artgallery

Cette semaine, Michel Coulombe annonce le spectacle de Terry Borton, réputé pour être le dernier « lanterniste » américain. Son spectacle American Magic-Lantern Theater, considéré comme un trésor national vivant, sera présenté par l'Université Laval.  
 
 
American Magic-Lantern Theater : 
Dimanche 10 avril à 19 h  
Présenté à la salle des Promotions du Séminaire de Québec 
3, rue de la Vieille-Université. 
Adulte : 15 $ Enfant : 5 $  
 
Michel Coulombe fait également la critique de trois films présentés en salle :  
Démolition, réalisé par Jean-Marc Vallée : 
Demolition - Bande-annonce vostfr 
 
 
Les visiteurs : la révolution, réalisé par Jean-Marc Poiré : 
Les visiteurs : la révolution - Bande-annonce 
 
 
 
I Saw the Light, réalisé par Marc Abraham (en anglais seulement) : 
I Saw the Light Official International Trailer #1 (2016) - Elizabeth Olsen, Tom Hiddleston Drama HD 
 

Musique

Le violoniste Gil Shaham à l'OSM

Edgar Fruitier à l'émission Samedi et rien d'autre
Edgar Fruitier à l'émission Samedi et rien d'autre     Photo : Laurent Boursier/Radio-Canada

Cette semaine, Edgar Fruitier présente un concerto de Prokofiev et un concerto de Bartók, interprétés par le violoniste Gil Shaham, lauréat d'un Grammy et artiste en résidence de l'Orchestre symphonique de Montréal (OSM).  
 
Gil Shaham en est à son deuxième passage à la Maison symphonique de Montréal cette saison et, pour l'occasion, il jouera un concerto pour violon de Mendelssohn, sous la direction de Kent Nagano.  
 
Gil Shaham et le concerto pour violon de Mendelssohn 
Samedi 9 avril 2016 - 20 h 
Dimanche 10 avril 2016 - 14 h 30 
 
 
Références de la chronique de musique classique d'Edgar Fruitier 
Prokofiev et Bartók : Deux concertos pour violon 
Interprètes : le violoniste Gil Shaham et l'Orchestre symphonique de la radio de Stuttgart  
Dirigés par Stéphane Denève 
CC16 
 
J.S. Bach : Œuvres pour orgue  
Interprète : Masaaki Suzuki 
BIS 2111 
 
Opéras de Benjamin Britten 
Les opéras, interprétés par différents artistes : 
Peter Grimes 
Le viol de Lucretia 
Billy Budd 
Gloriana 
Mort à Venise 
Coffret de 5 DVD 
OA 1198 BD 
 
Musique de chambre de Debussy 
Interprète : L'ensemble Kuijken 
 
Beethoven : Symphonie no 5 et Symphonie no 7 
Interprète : l'Orchestre symphonique de Pittsburgh  
Dirigées par Manfred Honeck 
FR 718 SACD 

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Twitter
À ne pas manquer