ICI Radio-Canada Première

Samedi et rien d'autre

Samedi et rien d'autre rss

Le samedi de 6 h 30 à 11 h

Stéphane Garneau

Samedi et rien d
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
 
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du samedi 1 août 2015

Société

La télévision communautaire : à la croisée des chemins?

La télévision communautaire, toujours un de média de proximité?
La télévision communautaire, toujours un de média de proximité?     Photo : iStock

« On ne peut pas s'appuyer sur les Louise Deschâtelets de ce monde pour innover dans la télévision communautaire. Il faudrait plutôt miser sur les idées citoyennes et ne pas hésiter à investir dans la formation d'acteurs locaux qui ne travaillent pas nécessairement dans les communications, mais qui ont envie de manipuler le média de la télévision », confie Pierre Barrette, professeur à l'École des médias de l'UQAM, interrogé sur sa vision de ce que devrait être une télévision communautaire. 
 
Avec ses émissions d'intérêt général, son niveau de production plutôt professionnel et ses têtes d'affiche, MAtv, le réseau de télévision communautaire détenu par Vidéotron, s'est récemment vu reproché de s'éloigner de son caractère « communautaire ». En effet, en février dernier, le CRTC a remis une décision ordonnant à la chaîne de prendre des mesures concrètes pour mieux servir les différents groupes et communautés locales. De plus, cet été, un recours collectif a été présenté au nom des abonnés de Vidéotron reprochant à MAtv de ne pas remplir sa mission communautaire. 
 
La télévision communautaire a beaucoup évolué depuis sa naissance, dans les années 1970. En pleine mouvance sociale, elle a d'abord été une porte-parole indéniable de nombreuses revendications sociales. Aujourd'hui, souffrant de son image de télévision amateur, elle semble peiner à trouver sa place entre les exigences de l'industrie télévisuelle contemporaine et l'avènement d'Internet comme média citoyen. 
 
Comment ramener la télévision communautaire à son rôle de média de proximité, tout en ne négligeant pas une offre de contenu de qualité?  
 
Ce samedi, nous en profitons pour réfléchir à l'histoire, au mandat et à l'avenir de la télévision communautaire avec Pierre Barrette, professeur à l'École des médias de l'UQAM. 

Société

Célébrer les femmes : du Québec au Maroc

Lydie Olga Ntap, directrice du Musée de la femme de Longueil depuis 2007
Lydie Olga Ntap, directrice du Musée de la femme de Longueil depuis 2007     Photo : Radio-Canada/Sarah Gagnon-Piché

C'est à Lydie Olga Ntap, Québécoise d'origine sénégalaise, que l'on a confié le mandat de créer un musée de la femme au Maroc en collaboration avec les communautés locales. 
 
Avocate et muséologue, elle est la fondatrice du Musée de la femme du Québec : le premier du genre au Canada et le huitième au monde. Lydie Olga Ntap nous rend visite pour nous parler de son approche de la muséologie, de l'importance du regard féminin sur l'histoire et des défis qui l'attendent pour la création de ce nouveau musée en terre marocaine.

Environnement

La menace qui pèse sur les oliviers du sud de l'Italie

Une oliveraie décimée par la bactérie dans la région des Pouilles en Italie.
Une oliveraie décimée par la bactérie dans la région des Pouilles en Italie.     Photo : Radio-Canada/Sylvain Desjardins

« Pour les cultivateurs italiens, les oliviers font partie de la famille : quand un olivier se meurt, on pleure », raconte Philippe Mollé pour donner une idée de la tristesse qui afflige plusieurs producteurs oléicoles du sud de l'Italie. 
 
En effet, la région des Pouilles (Puglia), qui héberge la plus grande oliveraie italienne, est aux prises avec un fléau qui menace ses oliviers : la bactérie Xylella fastidiosa. Surnommée « la peste verte », la bactérie se propage à grande vitesse puisqu'il n'existe aucun remède efficace pour soigner les arbres contaminés. Philippe Mollé nous parle de cette calamité et de ses répercussions sur l'industrie oléicole méditerranéenne. 
 
 
En complément, le dossier du journaliste Sylvain Desjardins :  
 
Ces oliviers malades de la peste verte | ICI.Radio-Canada.ca 
 
 
La chronique de Philippe Mollé dans le devoir: 
 
Les oliviers, perte irremplaçable 
 

Art de vivre

Des légumes autonomes (ou presque)

Cultiver le topinambour, un légume racine vivace
Cultiver le topinambour, un légume racine vivace     Photo : iStock

« Ces plantes potagères vivaces peuvent avantageusement remplacer nos plantes annuelles », affirme Albert Mondor avec conviction. 
 
Les plantes potagères vivaces ont pour attrait de résister au froid, et donc de produire des légumes durant plusieurs années sans que nous ayons à les replanter au printemps. Nécessitant peu de soins, elles plaisent tant aux adeptes de permaculture qu'aux jardiniers économes de leur temps et de leur argent. Albert Mondor, chroniqueur horticole, nous rappelle qu'il existe, en plus des fines herbes, d'autres légumes vivaces moins bien connus que l'on peut cultiver facilement dans nos potagers. 
 
Par exemple, parmi les légumes racines vivaces que l'on peut cultiver au Québec, on trouve le chervis, le crosne du Japon et le topinambour. Parmi les légumes feuillus vivaces, on compte le chou marin ainsi que la roquette vivace, dont les fleurs blanches sont aussi comestibles que le feuillage. 
 
Quelques endroits où se procurer des légumes vivaces : 
 
Jardins de l'Écoumène, à Saint-Damien (semences et plants) 
 
Jardins du Grand-Portage, à Saint-Didace (semences) 
 
La Société des plantes, à Kamouraska (semences) 
 
Paysage gourmand, à Rawdon (plants) 

Science et technologie

Un parcours technohistorique dans la métropole

Une application pour découvrir le passé du Vieux-Montréal
Une application pour découvrir le passé du Vieux-Montréal     Photo : Compte Instagram de Montréal en Histoires

«Je dirais que c'est comme un vieux guide Michelin modernisié», confie Martin Laviolette, au sujet de cette nouvelle application gratuite permettant d'explorer et de revisiter quelques pages de l'histoire de Montréal.  
 
Muni d'une tablette ou d'un appareil mobile intelligent, on peut suivre un parcours audiovisuel dans les rues du Vieux-Montréal et se faire raconter la ville, notamment au moyen de la technologie de la réalité augmentée, avec laquelle on peut voir, à travers son écran, des images d'archives se superposant à la scène actuelle. 
 
Matthieu Dugal s'entretient avec Martin Laviolette, fondateur et producteur délégué de Montréal en Histoires, l'organisme derrière ce parcours. 
 
En plus de l'application interactive, Montréal en Histoires travaille sur deux autres projets : une plateforme éducative sur l'histoire de Montréal et une oeuvre multimédia à la grandeur du Vieux-Montréal, intitulée Cité mémoire. 
 
L'application est offerte gratuitement sur App Store et sur Google Play. 

Société

Quand la danse fait voyager

Le danseur Benaji Mohamed
Le danseur Benaji Mohamed     Photo : Radio-Canada/Jocelyn Lebeau

«C'est unanime autour de la table, tout le monde a envie de devenir ami avec ce danseur!», s'exclame Matthieu Dugal après avoir écouté le reportage de Jocelyn Lebeau. 
 
Plus tôt cette semaine, Jocelyn Lebeau a rencontré Benaji Mohamed, un danseur belge, d'origine marocaine, en visite au Québec cet été. 

Société

Les références de l'émission

À la revue de presse de Gilda Salomone: 
 
Portraits nordiques | Le Devoir 
 
 
 
 
La recette de Philippe Mollé: papillotes de légumes nouveaux au BBQ 
 
Ingrédients : 
- 200 g de carottes nouvelles 
- 100 g de petits pois écossés 
- 100 g de haricots verts 
- 200 g de petites pommes de terre nouvelles 
- Fleur de sel, au goût 
- 45 ml d'huile d'olive 
- 15 ml de coriandre hachée 
- 15 ml de persil italien haché 
- 5 ml de cari en poudre 
 
Préparation : 
- Laver tous les légumes et brosser les pommes de terre nouvelles. 
- Dans un saladier, mélanger tous les légumes avec la fleur de sel et l'huile d'olive. 
- Ajouter les herbes et le cari. 
- Avec ce mélange, confectionner deux ou trois papillotes dans du papier d'aluminium. 
- Disposer les papillotes sur une plaque placée sur la tablette haute du BBQ*. 
- Cuire à 375 °F durant environ 30 minutes. 
- Servir avec un beurre à l'ail nouveau. 
 
* Cette recette peut aussi se faire dans un four conventionnel. 

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes!


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
 
 
 
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Twitter
À ne pas manquer