ICI Radio-Canada Première

PM

PM

En semaine de 14 h à 15 h (sur tout le réseau) 
De 15 h à 16 h (plusieurs régions) 
(rediffusion à minuit)

Patrick Masbourian

PM
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
1234
5
6
7891011
12
13
1415
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du mardi 15 avril 2014

Arts et culture

La passion lyrique selon Philippe Sly et Julie Boulianne

Le baryton-basse Philippe Sly et la mezzo-soprano Julie Boulianne
Le baryton-basse Philippe Sly et la mezzo-soprano Julie Boulianne     Photo : Radio-Canada/Michel Harvey

Ils sont convoités, ici et sur les grandes scènes d'opéra à l'étranger. Récemment, ils lançaient tous les deux un troisième album chez Analekta. Patrick Masbourian rencontre deux chanteurs lyriques à l'avenir prometteur, le baryton-basse Philippe Sly et la mezzo-soprano Julie Boulianne. 
 
Les deux chanteurs seront réunis pour la première fois sur la scène de la Maison symphonique de Montréal le 19 avril pour interpréter La passion selon saint Matthieu, accompagnés de l'Orchestre métropolitain sous la direction de Yannick Nézet-Séguin. 
 
Malgré tout ce qu'on dit sur le traitement que le public et les instances décisionnelles réservent à la musique classique, les deux chanteurs, forts de leur expérience internationale, s'entendent pour dire que les interprètes lyriques sont bien traités au Québec. À 25 ans, Philippe Sly a déjà enregistré trois disques solos, ce qui est très rare dans le milieu de la musique classique. Les ventes de disques de musique classique sont en croissance, contrairement au déclin observé pour tous les autres genres. Le public est fidèle et compte toujours de nouveaux amateurs. 
 
Au-delà du talent et de la chance, Julie Boulianne souligne le fait qu'il faut faire beaucoup d'études et maîtriser au moins quatre langues avant de penser de se lancer dans une carrière, qui sera nécessairement internationale. C'est une vie de nomade, concluent les deux artistes, un tourbillon où il est difficile parfois de rester centré sur soi.  
 
La présentation de Yannick Nézet-Séguin 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Le site de l'Orchestre métropolitain

Arts et culture

La légendaire salle parisienne des Trois Baudets

La facade du restaurant et salle de concert des Trois Baudets
La facade du restaurant et salle de concert des Trois Baudets     Photo : www.lestroisbaudets.com

On joint Françoise Canetti à Paris pour parler d'une salle mythique, Les Trois Baudets, et aussi des débuts de Félix Leclerc qui se sont déroulés dans cette salle. C'est la fille du célèbre Jacques Canetti, qui a fondé en 1947 cet endroit légendaire, Les Trois Baudets, où ont débuté plusieurs jeunes chanteurs comme Félix Leclerc, Jacques Brel, , Georges Brassens... 
 
Jacques Canetti était à l'époque directeur artistique de la compagnie de disques Polydor, pour laquelle il a réalisé de nombreux enregistrements. Françoise Canetti raconte que son père s'est rendu compte qu'une maison de disques avait besoin d'avoir un répertoire de nouveaux artistes. Il a alors eu l'idée de fonder le théâtre qui allait être une sorte de pépinière de talents et voir éclore un nouveau genre : les auteurs-compositeurs-interprètes. Il a donc créé cet lieu consacré exclusivement à la chanson française. 
 
Félix Leclerc a présenté son premier récital parisien le 29 décembre 1950 à l'ABC, en première partie des Compagnons de la chanson. Peu de temps après, il allait occuper la scène du fameux cabaret pendant 14 mois.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Le site des Trois Baudets
Mémoire qui chante

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes!


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
1234
5
6
7891011
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
 
 
 

Réseaux Sociaux PM