ICI Radio-Canada Première

Plus on est de fous, plus on lit!

Plus on est de fous, plus on lit! rss

En semaine de 13 h à 15 h 
(en rediffusion à 1 h)

Marie-Louise Arsenault

Plus on est de fous, plus on lit!
Logo Radio-Canada

Livres

Hughes Corriveau : écrire pour apaiser l'horreur du drame de Liverpool

Le lundi 9 novembre 2015

Le poète et romancier Hughes Corriveau
Le poète et romancier Hughes Corriveau     Photo : Radio-Canada/Christian Côté

« L'enfance est une souffrance catégorique. » C'est sur ces mots que s'ouvre le livre Les enfants de Liverpool d'Hughes Corriveau, un roman qui fait revivre un événement affreux. L'auteur s'appuie en effet sur les détails du meurtre barbare du petit James Bulger, un enfant de 2 ans et demi habitant Liverpool et assassiné en 1993 par deux jeunes garçons de 10 ans. « J'ai voulu poser un regard d'humanité sur cette histoire », note-t-il, comme pour apaiser l'atmosphère. 
 
La méchanceté des enfants ne date pas d'hier. Les récentes campagnes contre l'intimidation dans les cours d'école en font foi.  
 
Dans ce roman, l'auteur cherche à cerner l'inexplicable qui a entraîné deux enfants à kidnapper un bambin, à le torturer et à le tuer.  
 
« Il ne faut pas oublier qu'il s'agit d'un roman. La plupart des faits relatés dans mon livre se sont produits, mais j'ai voulu y faire entrer mon imaginaire. C'était tout même des enfants, même s'ils étaient des meurtriers », note Hughes Corriveau, qui souhaite faire réfléchir sur la réaction des adultes dans cette histoire sordide.  
 
L'auteur dit avoir eu une enfance confortable au sein de sa famille, mais plus complexe au-delà du cercle familial.  
 
« J'ai trouvé mon enfance sociale beaucoup plus difficile. J'ai découvert que le regard que les jeunes portaient sur moi était très lourd. J'ai été intimidé. » 
 
Hughes Corriveau est aussi poète et essayiste. Il collabore aux pages littéraires du journal Le Devoir.  
 
Les enfants de Liverpool, d'Hughes Corriveau, est publié par les Éditions Druide.


Cr�er un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

7 décembre 2015

Au club de lecture : le polar, pour le meilleur et pour le pire

7 décembre 2015

L'actualité vue par les livres : le racisme envers les Autochtones

4 décembre 2015

Micro ouvert de Mélissa Verreault : Rimes embrassées pour peuple éploré

4 décembre 2015

Ode insomnie

4 décembre 2015

La liste de Pierre Curzi

4 décembre 2015

Au cabaret : enquêtes et réprimandes littéraires