ICI Radio-Canada Première

Plus on est de fous, plus on lit!

Plus on est de fous, plus on lit! rss

En semaine de 13 h à 15 h 
(en rediffusion à 1 h)

Marie-Louise Arsenault

Plus on est de fous, plus on lit!
Logo Radio-Canada

Livres

Fanny Britt : derrière les portes closes de nos maisons

Le mardi 27 octobre 2015

L'auteure, dramaturge et traductrice Fanny Britt
L'auteure, dramaturge et traductrice Fanny Britt     Photo : Radio-Canada/Olivier Paradis-Lemieux

« Je voulais explorer l'idée que c'est rarement les circonstances qui commandent nos malheurs ou nos désarrois. Souvent, c'est quelque chose qui nous habite au-delà des circonstances de nos vies. Chez Tessa, la peine est indélogeable », dit l'auteure, dramaturge et traduction Fanny Britt. Dans son premier roman, Les maisons, une mère de trois enfants en couple depuis 15 ans, Tessa, est confrontée à un possible rendez-vous avec son ancienne flamme. De cette rencontre prochaine jaillissent les doutes d'une femme, la peur de vieillir et les fantômes du passé. 
 
Résumé de l'éditeur : Tessa, chanteuse classique convertie en courtière immobilière, vend des maisons et ne va pas bien. Elle élève trois fils qu'elle adore avec un homme qui la chérit. Dans trois jours, elle a rendez-vous avec Francis, un ancien amour qui n'a jamais guéri. Entre-temps, il y aura des visites de propriétés, des cabines d'essayage, des cours de natation, des ponts en bâtons de popsicle à livrer à l'expo-sciences de l'école, des étreintes dans la nuit, des deuils, des rappels de l'enfance, des fantômes, et la peur de vieillir dans l'amertume. Cesse-t-on un jour de désirer ce qu'on a désiré à vingt ans? 
 
Au confluent des Annie Dillard, Elisabeth Strout et Rachel Cusk, l'ample fresque des Maisons fouille les drames privés dans une époque d'insatisfaction et de conformisme. Derrière les portes closes sur des intérieurs encombrés par la solitude, on trouvera aussi l'amour des enfants et de l'architecture du quotidien. Tout ça se passe à Montréal. 


Cr�er un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

7 décembre 2015

Au club de lecture : le polar, pour le meilleur et pour le pire

7 décembre 2015

L'actualité vue par les livres : le racisme envers les Autochtones

4 décembre 2015

Micro ouvert de Mélissa Verreault : Rimes embrassées pour peuple éploré

4 décembre 2015

Ode insomnie

4 décembre 2015

La liste de Pierre Curzi

4 décembre 2015

Au cabaret : enquêtes et réprimandes littéraires