ICI Radio-Canada Première

Plus on est de fous, plus on lit!

Plus on est de fous, plus on lit! rss

En semaine de 13 h à 15 h 
(en rediffusion à 1 h)

Marie-Louise Arsenault

Plus on est de fous, plus on lit!
Logo Radio-Canada

Cinéma

Les meilleurs scénarios québécois, selon Marc Cassivi

Le mardi 24 février 2015

Marc Cassivi, chroniqueur aux pages culturelles et critique de cinéma au quotidien <i>La Presse</i>
Marc Cassivi, chroniqueur aux pages culturelles et critique de cinéma au quotidien La Presse     Photo : Radio-Canada/Olivier Paradis-Lemieux

Les mots de Réjean Ducharme, scénariste des Bons débarras, se méritent la place d'honneur du critique cinéma à La Presse. À l'occasion des Rendez-vous du cinéma québécois, qui ont lieu du 19 au 28 février, Marc Cassivi nous propose son palmarès des meilleurs scénarios de notre filmographie.  
 
1. Les bons débarras, de Francis Mankiewicz, scénario de Réjean Ducharme. 
« C'est deux univers qui se marient tellement bien. Le côté intimiste du cinéma de Francis Mankiewicz et la poésie de Réjean Ducharme. Ce film reste, encore, le plus grand film québécois de tous les temps et c'est beaucoup en raison des mots de Ducharme. » 
 
Extrait du scénario : « On sortirait ensemble. On passerait à cent mille à l'heure. Puis on aurait un accident... un gros. On perdrait beaucoup de sang. Ton sang se mélangerait avec le mien... dans l'asphalte. Puis il pousserait une fleur... dans l'asphalte... pas arrachable, pas cassable, pas écrapoutissable... T'aimerais pas ça, toi? » 
 
2. Polytechnique, de Denis Villeneuve, scénario de Jacques Davidts. 
« Une oeuvre nécessaire qui traite d'un moment charnière de notre histoire. Il y a une sobriété, une subtilité dans l'écriture de Jacques Davidts. C'est un sujet très délicat qui a été traité avec la sobriété nécessaire. Il suggère plutôt que de souligner au crayon gras.nbsp;» 
 
3. Les ordres, de Michel Brault, scénario de Michel Brault. 
« Le film part d'une anecdote qu'avait lue Michel Brault dans Le Devoir. Il décide de rencontrer des gens et de faire des fiches. Et c'est ainsi qu'il a construit son scénario, en interviewant une cinquantaine de personnes. Il a écrit son scénario en 15 jours en 1971, mais il a eu de la difficulté à le faire financer parce que les organismes fédéraux ne voulaient rien savoir de son film. »


Cr�er un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

1 décembre 2015

Les plus grands films de Woody Allen

30 septembre 2015

Les scénarios préférés de Micheline Lanctôt

17 mars 2015

La chasse à l'homme au cinéma

5 février 2015

Meilleurs scénarios : les choix de Rafaël Ouellet

28 octobre 2014

Le retour de la femme psychopathe