ICI Radio-Canada Première

Plus on est de fous, plus on lit!

Plus on est de fous, plus on lit! rss

En semaine de 13 h à 15 h 
(en rediffusion à 1 h)

Marie-Louise Arsenault

Plus on est de fous, plus on lit!

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
12
3
4
5
6789
10
11
1213141516
17
18
1920212223
24
25
2627282930
31

Les meilleurs moments : Émission du lundi 5 octobre 2015


Livres

Alain Deneault et le règne de la médiocrité

Alain Deneault, auteur et docteur en philosophie
Alain Deneault, auteur et docteur en philosophie     Photo : ICI Radio-Canada/Louis-André Bertrand

« La moyenne est une abstraction à travers des cas variés. La médiocrité, c'est la moyenne en actes, c'est-à-dire l'incarnation de la moyenne. La médiocratie est un régime où on enjoint [les gens] à être médiocres », explique Alain Deneault. Dans son nouvel essai, La médiocratie (Lux Éditeur), l'auteur et docteur en philosophie montre du doigt la fragmentation du travail, qui suppose que tout travailleur est interchangeable, pour expliquer la montée de la médiocrité dans la société. « On est dans un ordre où l'individualisme témoigne d'une absence de conscience du bien commun, de la chose commune et des institutions publiques », conclut-il.

Livres

Au club de lecture : voyages en France, au Japon et dans l'Ouest américain

Les couvertures des livres <em>La cache</em>, de Christophe Boltanski, <em>Hôzuki</em>, d’Aki Shimazaki, et <em>L’oiseau du Bon Dieu</em>, de James McBride.
Les couvertures des livres mentionnés au club de lecture du 5 octobre 2015     Photo : Stock/Leméac/Gallmeister

Émilie Dubreuil a lu Hôzuki, d'Aki Shimazaki (Leméac, 2015) 
 
Résumé du livre : 
 
Propriétaire d'une petite librairie d'occasion spécialisée en ouvrages philosophiques de jour et prostituée le vendredi, Mitsuko passe ses journées avec sa mère, une ex-détenue qui confectionne de jolis signets de fleurs séchées, et son jeune fils, Tarô, un métis sourd et muet. 
 
Un jour, une femme distinguée se présente à la bouquinerie et insiste pour provoquer des visites et des sorties communes. Pour faire plaisir à son fils, Mitsuko surmonte son agacement et accepte ces rencontres. Bien vite, afin de préserver l'équilibre de sa famille, elle devra cependant refaire le choix du mensonge. 
 
« Elle a une écriture extrêmement sobre, ciselée. On est dans les demi-teintes. Cette histoire se passe en janvier. On devine la brume, les nuages, la lumière, un peu en demi-ton. [Le discours moralisateur sur l'avortement] m'a un peu dérangé, mais ça vaut vraiment la peine de lire ce livre-là. » 
 
Jean Fugère a lu L'oiseau du Bon Dieu, de James McBride (Gallmeister, 2015) 
 
Résumé du livre : 
 
En 1856, Henry Shackleford, 12 ans, traîne avec insouciance sa condition de jeune esclave noir. Jusqu'à ce que le légendaire abolitionniste John Brown débarque en ville avec sa bande de renégats. Henry se retrouve alors libéré malgré lui et embarqué à la suite de ce chef illuminé qui le prend pour une fille. 
 
Affublé d'une robe et d'un bonnet, le jeune garçon sera brinquebalé des forêts où campent les révoltés aux salons des philanthropes en passant par les bordels de l'Ouest, traversant quelques-unes des heures les plus marquantes du 19e siècle américain. 
 
« L'androgynie de l'enfant - c'est là où l'intérêt du roman est très fort - donne lieu à des scènes truculentes très drôles. Imaginez la comédie de situation de la jeune "fille" qui n'ose pas prendre son bain parce qu'on va découvrir comment "elle" est. Toutes ces situations s'égrainent à répétition dans le roman. » 
 
Ludmila Proujanskaïa a lu La cache, de Christophe Boltanski (Stock, 2015) 
 
Résumé du livre : 
 
Que se passe-t-il quand on tète au biberon à la fois le génie et les névroses d'une famille pas comme les autres, les Boltanski? Que se passe-t-il quand un grand-père doit se cacher des siens, chez lui, en plein Paris, dans un « entre-deux », comme un clandestin? Quel est l'héritage de la peur, mais aussi de l'excentricité, du talent et de la liberté bohème? Comment transmet-on le secret familial, le noyau d'ombre qui aurait pu tout engloutir? 
 
« C'est bon parce que c'est très bien écrit. Il y a beaucoup d'humour. Il y a beaucoup de tristesse. Il y a beaucoup de mélancolie. C'est vraiment un plaisir à lire. »

Livres

L'actualité vue par les livres : les luttes non violentes

Gandhi en 1933
Gandhi en 1933     Photo : Getty images/Keystone

Inspiré par la manifestation, dimanche, qui a rassemblé des dizaines de milliers de travailleurs du secteur public dans les rues de Montréal, Jean-Philippe Cipriani se penche sur les luttes sociales basées sur la non-violence, en opposition à celles réglées par les armes. Il suggère la lecture de deux ouvrages qui définissent ce concept qu'on associe souvent à Gandhi et à Martin Luther King. 
 
Les livres mentionnés en ondes :  
 
La lutte non violente : pratiques pour le XXIe siècle, de Gene Sharp (Éco-société, 2015) 
 
Désobéir en démocratie : la pensée désobéissante, de Thoreau à Martin Luther King, de Manuel Cervera-Marzal (Aux Forges de Vulcain, 2013)

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
12
3
4
5
6789
10
11
1213141516
17
18
1920212223
24
25
2627282930
31

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Plus on est de fous, plus on lit!

Réseaux Sociaux Devenez fans Suivez-nous sur Twitter
Hiver 2015100 incontournablesArts et divertissement - LittératureSur les traces de Kerouac, le livre numérique