ICI Radio-Canada Première

Plus on est de fous, plus on lit!

Plus on est de fous, plus on lit! rss

En semaine de 13 h à 15 h 
(en rediffusion à 1 h)

Marie-Louise Arsenault

Plus on est de fous, plus on lit!

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
12
3
4
56789
10
11
1213141516
17
18
1920212223
24
25
26
27282930
31

Les meilleurs moments : Émission du lundi 26 octobre 2015


Livres

L'actualité vue par les livres : les 20 ans du référendum québécois

L'ancien premier ministre du Québec, Jacques Parizeau, sortant du bureau de vote lors du second référendum sur la souveraineté du Québec, le 30 octobre 1995.
L'ancien premier ministre du Québec, Jacques Parizeau, sortant du bureau de vote lors du second référendum sur la souveraineté du Québec, le 30 octobre 1995.     Photo : Getty/AFP/ANDRE PICHETTE

Le 30 octobre 1995, la population québécoise se rendait massivement aux urnes (taux de participation de 94 %) pour décider de l'avenir politique de la province au sein de la Confédération canadienne. Seuls quelques milliers de voix ont fait pencher la balance contre l'appel à l'autodétermination lancé par le gouvernement Parizeau. Jean-Philippe Cipriani a déniché deux ouvrages qui reviennent sur cette époque charnière. 
 
Les deux livres mentionnés en ondes : 
 
- Confessions post-référendaires, de Chantal Hébert et Jean Lapierre (Éditions de l'Homme, 2014) 
 
- Droit à l'indépendance, de Frédéric Bérard et Stéphane Beaulac (XYZ, 2015)

Livres

Corinne Larochelle : lever le voile sur des intrigues familiales

L'auteure Corinne Larochelle
L'auteure Corinne Larochelle     Photo : Radio-Canada/Christian Côté

« C'était le livre que je portais en moi depuis longtemps », souligne Corinne Larochelle, au sujet de son nouveau roman Le parfum de Janis, dans lequel le personnage principal se retrouve à Lisbonne pour célébrer ses 40 ans et tenter de mieux comprendre l'histoire de sa famille. L'auteure a emprunté beaucoup d'éléments de sa vie personnelle et de celle de sa famille pour construire ce roman.  
 
« Il y a quelques années, ni moi ni ma famille n'aurions été prêts à la publication de ces écrits-là. Il fallait prendre du temps pour que tout mûrisse un peu. » 
 
C'est une histoire de divorce, de douleur et de déception alors que l'optimisme des idéaux issus de la Révolution tranquille se dégonfle à vue d'œil. L'auteure n'hésite pas à dire que cet exercice va permettre une certaine cicatrisation au sein de sa famille. 
 
L'éditeur, Le cheval d'août, présente le livre ainsi :  
 
À Lisbonne, privée de ses repères, une femme prend la mesure des liens inextricables qui l'unissent à sa mère. Le parfum de Janis, c'est aussi l'histoire d'un couple lancé à vive allure sur la Transcanadienne, des chemins qui bifurquent, beaucoup de 33 tours, et ce qu'il reste d'une enfance passée à l'ombre du divorce. 
 
Une histoire de famille, qui distille à feu nu la fin des amours libres et des années désinvoltes.

Livres

Au club de lecture : un nouveau roman venu du froid

Les couvertures des livres mentionnés lors du club de lecture du 26 octobre 2015
Les couvertures des livres mentionnés lors du club de lecture du 26 octobre 2015     Photo : Gallimard/Anne Carrière/Seuil

L'ex-danseuse Geneviève Guérard a la bonne idée de nous faire découvrir un autre auteur venu des pays scandinaves, Jon Kalman Stefansson. Elle est drôlement bien tombée puisque la lecture de ce livre l'a bouleversée à un point tel qu'elle en garde encore une vive émotion, quelques jours après l'avoir refermé. Daniel Turcotte a aussi touché le gros lot avec le roman de George Makana Clark. 
 
Geneviève Guérard a lu D'ailleurs, les poissons n'ont pas de pieds, de Jon Kalman Stefansson (Gallimard) 
 
Résumé du livre :  
 
Ari regarde le diplôme d'honneur décerné à son grand-père, le célèbre capitaine et armateur Oddur, alors que son avion entame sa descente vers l'aéroport de Keflavík. Son père lui a fait parvenir un colis plein de souvenirs qui le poussent à quitter sa maison d'édition danoise pour rentrer en Islande.  
 
Mais, s'il ne le sait pas encore, c'est vers sa mémoire qu'Ari se dirige, la mémoire de ses grands-parents et de leur vie de pêcheurs du Norðfjörður, de son enfance à Keflavík, dans cette ville « qui n'existe pas », et vers le souvenir de sa mère décédée.  
 
« Le livre m'habite encore. J'ai beau essayer de penser à autre chose, le cœur me serre. C'est un manifeste pour l'art. » 
 
Daniel Turcotte a lu Les douze portes dans la maison du sergent Gordon, de George Makana Clark (Anne Carrière) 
 
Résumé du livre :  
 
Voici l'histoire d'un homme qui commence par la fin, et l'histoire d'un pays qui connaît un nouveau départ. Le pays, c'est la Rhodésie, qui devient le Zimbabwe. L'homme est le sergent Gordon, dont la dépouille repose enfin en paix. De profundis s'élève le récit de ses années sur terre.  
 
Un chant puissant et ravageur qui conte à rebours le destin d'un damné : les années en enfer dans la prison d'une mine de cuivre, l'armée et la guerre dans un pays ensorcelé, l'adolescence rebelle entre les murs d'une institution religieuse pour délinquants, l'enfance éclatée, l'initiation, la naissance, le secret des origines. 
 
« J'ai rarement lu un livre aussi beau. C'est ce que j'ai lu de mieux depuis des années. S'il y avait une musique à associer à la lecture de ce livre, ce serait celle d'Arvo Pärt. » 
 
 
Une vidéo de la pièce Fratres d'Arvo Pärt 
 
Marc Coiteux a lu Les dénonciateurs, de Juan Gabriel Vasquez (Seuil) 
 
Résumé du livre :  
 
Comment, à la parution de son premier livre, Gabriel Santoro aurait-il pu imaginer que la critique la plus dévastatrice serait écrite par son propre père? Pourquoi le récit d'une vieille amie de la famille, juive allemande arrivée en Colombie pour fuir le nazisme, a-t-il blessé son père au point que celui-ci se soit senti trahi?  
 
Le jeune journaliste décide alors de remonter le temps et découvre une page honteuse et méconnue de l'histoire de son pays pendant la seconde guerre mondiale en même temps qu'une tache indélébile dans le passé de sa famille. 
 
« Un auteur à découvrir. »

Livres

Les références de l'émission du 26 octobre 2015

- Pour le segment Qu'est-ce que ça veut dire? Sur la signification du mot patrimoine, avec François Cardinal 
 
Un texte intitulé À vendre! (bis) 
 
- Pour le segment L'actualité littéraire à Paris, avec Arthur Dreyfus 
 
1 - Un Mexicain sur son vélo et 199 autres droodles, de Roger Price (Éditions de la Table Ronde) et cet article de Libération 
 
2 - Pensées bleues, aphorismes de Dominique Noguez (Éditions Équateur) 

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
12
3
4
56789
10
11
1213141516
17
18
1920212223
24
25
26
27282930
31

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Plus on est de fous, plus on lit!

Réseaux Sociaux Devenez fans Suivez-nous sur Twitter
Hiver 2015100 incontournablesArts et divertissement - LittératureSur les traces de Kerouac, le livre numérique