ICI Radio-Canada Première

Plus on est de fous, plus on lit!

Plus on est de fous, plus on lit! rss

En semaine de 13 h à 15 h 
(en rediffusion à 1 h)

Marie-Louise Arsenault

Plus on est de fous, plus on lit!
Logo Radio-Canada

Livres

Sorj Chalandon : portrait d'un père, portrait d'un fou

Le mercredi 26 août 2015

Le journaliste et auteur français Sorj Chalandon
Le journaliste et auteur français Sorj Chalandon     Photo : Getty images/AFP/Kenzo Tribouillard

« Au lieu d'écrire un livre à perte pour un vivant qui ne le lirait pas, j'ai préféré écrire un livre un peu tendre pour un mort qui ne le lira pas. » L'écrivain français Sorj Chalandon a attendu la mort de son père pour en faire le sujet d'un roman, son septième, Profession du père. Fabuliste et menteur, le père de l'ex-journaliste à Libération était aussi un homme violent, qui empêchait les contacts de sa famille avec le monde extérieur. Le gagnant du Prix des libraires 2014 pour Le quatrième mur s'entretient depuis nos studios de Paris avec Marie-Louise Arsenault. 
 
« Au-delà d'être menteur, mon père était fou. Il est mort dans un asile psychiatrique l'année dernière. Chaque fois qu'il rentrait dans ma chambre comme il entre dans la chambre d'Émile dans le roman, il avait une nouvelle profession. Il était agent secret, il était pasteur presbytérien, il était professeur de judo. Il croyait ce qu'il disait. C'était un metteur en scène. » 
 
Il raconte qu'à la lecture du roman, les gens qu'il connaît en veulent davantage à sa mère d'avoir perpétué la situation qu'à son père. Lui, il ne lui en veut pas. « Elle est, elle aussi, une victime. » 
 
Profession du père, de Sorj Chalandon, Éditions Grasset, 28 août 2015


EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Pourquoi Sorj Chalandon écrit-il?

Entrevue du 13 mai 2014

Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

7 décembre 2015

Au club de lecture : le polar, pour le meilleur et pour le pire

7 décembre 2015

L'actualité vue par les livres : le racisme envers les Autochtones

4 décembre 2015

Micro ouvert de Mélissa Verreault : Rimes embrassées pour peuple éploré

4 décembre 2015

Ode insomnie

4 décembre 2015

La liste de Pierre Curzi

4 décembre 2015

Au cabaret : enquêtes et réprimandes littéraires