ICI Radio-Canada Première

Plus on est de fous, plus on lit!

Plus on est de fous, plus on lit! rss

En semaine de 13 h à 15 h 
(en rediffusion à 1 h)

Marie-Louise Arsenault

Plus on est de fous, plus on lit!

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
2
3
456
7
8
910111213
14
15
1617181920
21
22
2324252627
28

Les meilleurs moments : Émission du mardi 3 février 2015


Livres

Charlie Hebdo, Voltaire et l'intolérance religieuse

Affiche représentant Voltaire avec le slogan <i>Je suis Charlie</i>
Affiche représentant Voltaire avec le slogan Je suis Charlie     Photo : Getty images/AFP/Joel Saget

À la suite de l'attentat contre la rédaction de Charlie Hebdo, le Traité sur la tolérance, de Voltaire, s'est retrouvé au sommet des palmarès. L'image du philosophe français a d'ailleurs souvent été associée dans des manifestations au slogan Je suis Charlie. « Voltaire condamnerait bien sûr les attaques contre Charlie Hebdo, mais je ne crois pas qu'il serait si Charlie que ça », affirme toutefois Thomas Hellman, qui consacre sa chronique au Traité, écrit en 1763. 
 
La pensée de Voltaire est, selon Thomas Hellman, une invitation à embrasser la complexité. « Ces actes qu'on peut qualifier d'intolérants ont aussi une dimension politique et sociale. Dans le cas de Charlie Hebdo, réduire les actes de ces terroristes à des actes d'intolérance, c'est assez hypocrite. Et Voltaire n'aimait pas l'hypocrisie. » 
 
Injure et athéisme 
 
Voltaire semble entrevoir ce qui pourrait être une forme de dictature de l'athéisme, un fanatisme qui consisterait à nier la valeur des autres croyances ou des autres systèmes, explique Thomas Hellman. 
 
« À plusieurs moments, dans son livre, Voltaire écrit que l'injure est une forme d'intolérance », poursuit notre collaborateur.  
 
« Dans le cas des caricatures de Charlie Hebdo, je crois qu'il soutiendrait qu'injurier une autre forme de croyance sans être conscient que cela puisse blesser, c'est, en fait nier l'autre. C'est nier que la croyance de l'autre puisse avoir une valeur pour cette personne-là. »

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - L'intégrale du Traité sur la tolérance est disponible en ligne

Livres

Claire Legendre : écrire la peur

L'écrivaine française et professeure de création littéraire Claire Legendre
L'écrivaine française et professeure de création littéraire Claire Legendre     Photo : Radio-Canada/Olivier Paradis-Lemieux

Les araignées, la route, les hauteurs, les maladies, la mort, le manque d'amour, l'abandon... Ces peurs, ordinaires ou intimes, forment la trame de l'essai autobiographique de l'écrivaine française Claire Legendre, Le nénuphar et l'araignée. « Écrire ce livre me donnait l'occasion de faire quelque chose de ces peurs-là. Si on n'en fait rien, ça gâche la vie. » 
 
Pour Claire Legendre, connaître la nature de la peur qui nous assaille est déjà un soulagement. « Tant qu'on n'a rien, on peut avoir n'importe quoi. Tant qu'on ne voit pas l'araignée dans la pièce, elle peut être n'importe où. Le fait de trouver, ça soulage. Toutes les peurs ont ce genre de mécanisme. » 
 
Le lancement de Le nénuphar et l'araignée aura lieu à la Librairie Gallimard, le mercredi 4 février, à 18 h.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Claire Legendre : expatriée en quête de sens

Entrevue avec l''auteure réalisée le 6 mai 2013

Livres

Miriam Toews : une étude de la dépression

L'auteure et enseignante Monique Polak recense les œuvres marquantes de l'autre solitude canadienne.
L'auteure et enseignante Monique Polak recense les œuvres marquantes de l'autre solitude canadienne.     Photo : Radio-Canada/Olivier Paradis-Lemieux

L'auteure et enseignante Monique Polak recense les œuvres marquantes de l'autre solitude canadienne. Elle a lu pour nous All my puny sorrows, de Miriam Toews, qui paraît en traduction française aux Éditions du Boréal sous le titre Pauvres petits chagrins. Le livre, qui oscille entre le tragique et le comique, a charmé notre collaboratrice. 
 
Résumé : Elf et Yoli. Deux sœurs, deux amies. Elfrieda, pianiste de renommée mondiale mariée à un époux formidable, veut mettre fin à ses jours. Yolandi, divorcée, sans le sou, multipliant les aventures sans lendemain, fait tout son possible pour maintenir sa grande sœur en vie tout en tentant de gérer le chaos de sa propre existence. 
 

Livres

L'actualité littéraire à Toronto

Affiche de la série <i>The book of negroes</i>
Affiche de la série The book of negroes     Photo : CBC

Notre collaboratrice dans la Ville Reine Catherine Lafrance nous parle de l'adaptation télévisée du livre The book of negroes, de l'auteur torontois Lawrence Hill. Sa version française, Aminata, avait remporté le Combat des livres en 2013. Elle nous parle aussi de la surprenante présence québécoise dans la sélection finale du prix Canada reads 2015. Pour la première fois, deux des cinq livres finalistes ont été écrits par des auteures québécoises : Ru, de Kim Thúy, dans sa version anglaise, et And the birds rained down (Traduction de Il pleuvait des oiseaux), de Jocelyne Saucier.  
 

Lawrence Hill : une histoire du sang | Plus on est de fous, plus on lit!

Fils d'un Noir et d'une Blanche, Lawrence Hill, auteur d'Aminata (The book of Negroes), vainqueur du Combat des livres en 2013, s'est toujours intéressé à la question identitaire liée au sang.

 

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
2
3
456
7
8
910111213
14
15
1617181920
21
22
2324252627
28

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Plus on est de fous, plus on lit!

Réseaux Sociaux Devenez fans Suivez-nous sur Twitter
Hiver 2015100 incontournablesArts et divertissement - LittératureSur les traces de Kerouac, le livre numérique