ICI Radio-Canada Première

Plus on est de fous, plus on lit!

Plus on est de fous, plus on lit! rss

En semaine de 13 h à 15 h 
(en rediffusion à 1 h)

Marie-Louise Arsenault

Plus on est de fous, plus on lit!

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
123
4
5
678910
11
12
1314151617
18
19
202122232425
26
272829
30
 
 

Les meilleurs moments : Émission du jeudi 30 avril 2015


Arts et culture

Les régionalismes de Fabien Cloutier : Bizouner

Fabien Cloutier a des exigences salariales élevées!
Fabien Cloutier a des exigences salariales élevées!     Photo : Radio-Canada/Olivier Paradis-Lemieux

Après avoir expliqué comment son père a tenté de bizouner une chaise de piscine flottante avec une chaise de patio et une frite, Fabien Cloutier propose rien de moins que de bizouner la programmation d'ICI Radio-Canada Première afin de satisfaire à ses demandes salariales. Une nomination aux Olivier pour une chronique à la radio, ça se paye, insiste notre collaborateur, finaliste dans la catégorie « Capsule ou sketch humoristique à la radio » pour son premier régionalisme de la saison. 
 
Mais que veut dire bizouner? « Ça veut dire qu'on prend notre temps pour faire quelque chose qui peut paraître inutile, mais qui ne l'est pas parce que pendant qu'on le fait, on est bien », explique de manière tout aussi imagée Fabien Cloutier. 
 
 

Livres

100 incontournables canadiens : L'avalée des avalés en tête des suggestions

Les incontournables  : 100 livres d'ici à lire une fois dans sa vie.
Les incontournables : 100 livres d'ici à lire une fois dans sa vie.     Photo : Radio-Canada

Depuis une semaine, nous vous demandons de participer à une grande consultation visant à créer un répertoire en ligne des livres canadiens incontournables. À une semaine de la fin du vote, François Lemay présente quelques livres qui se démarquent et estime que Marshall McLuhan devrait faire partie de la liste! Aux 55 œuvres déjà choisies par des personnalités de Radio-Canada et des spécialistes de littérature de partout au pays, 45 autres livres sélectionnés à partir de vos suggestions viendront compléter la liste. 
 
Les cinq livres les plus cités : 
1. L'avalée des avalés, de Réjean Ducharme 
2. Agaguk, d'Yves Thériault 
3. Un dimanche à la piscine à Kigali, de Gil Courtemanche 
4. La petite fille qui aimait trop les allumettes, de Gaétan Soucy 
5. La fiancée américaine, d'Éric Dupont 
 
Par ailleurs, nous vous présentons aujourd'hui le choix de Claudia Larochelle pour le répertoire. Il s'agit de La liste, de Jennifer Tremblay.

Société

Le texte de la semaine : les inégalités économiques dans l'oeil du créateur de The Wire

Un manifestant défie le couvre-feu à Baltimore.
Un manifestant défie le couvre-feu à Baltimore.     Photo : Getty Images/Mark Makela

Dans la foulée des manifestations qui ont eu lieu à Baltimore, un discours du créateur de la série The Wire, David Simon, a été partagé plus de 50 000 fois. Dans le texte qu'a choisi cette semaine Thomas Leblanc, Simon détaille la ségrégation économique qui a cours aux États-Unis et dénonce la répression policière, très apparente à Baltimore, sa ville et le théâtre de la série qui l.a rendu célèbre.  
 
Selon Simon, le pays est divisé en seulement deux groupes socio-économiques – les riches et les pauvres – et le moyen de redonner de la valeur à l'humain serait de réintégrer une part de socialisme dans l'équation économique. Essentiellement, il propose de fusionner le capitalisme et le marxisme afin de sortir du marasme économique actuel. 
 
David Simon: 'There are now two Americas. My country is a horror show' 
 

 
Le choix de Raphaëlle Derome : 
 
California Runs Dry 

Livres

La lente accession des Montréalaises au sport

Des sportives canadienne aux Jeux olympiques d'Amsterdam, en 1928 (Florence Bell, Myrtle Cook, Ethel Smith et Fanny Rosenfeld)
Des sportives canadienne aux Jeux olympiques d'Amsterdam, en 1928 (Florence Bell, Myrtle Cook, Ethel Smith et Fanny Rosenfeld)     Photo : geheugenvannederland.nl

Au début du 20e siècle, des bourgeoises de Montréal décidaient de faire du sport, malgré les contre-indications de certains médecins. L'historienne Élise Detellier s'est intéressée à ces sportives pionnières dans un livre dont nous parlent le chroniqueur François Lemay et la blogueuse Aurélie Lanctôt. 
 
Deux poids deux mesures 
À l'époque, pour les femmes, le sport était limité à cause de raisons morales. De plus, elles devaient faire face à des stéréotypes sexistes. Pourtant, toutes ces recommandations ne touchaient que les femmes, alors que les hommes, eux, pouvaient pratiquer une multitude d'activités physiques selon leur bon vouloir. « Il y a eu un déséquilibre qui, selon moi, se poursuit encore aujourd'hui », dénonce Aurélie Lanctôt. 
 
Deux sportives précurseures 
Deux personnes sont mises en vedette par l'auteure. La première Myrtle Cook, championne de course aux Jeux olympiques de 1928, à Amsterdam, avait un discours avant-gardiste sur le décloisonnement des genres. La seconde, l'enseignante Cécile Grenier, a implanté le programme d'éducation physique pour les filles à la Commission des écoles catholiques de Montréal. 
 
Référence 
Mises au jeu. Les sports féminins à Montréal (1919-1961) d'Élise Detellier, Éditions remue-ménage, 2015

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
123
4
5
678910
11
12
1314151617
18
19
202122232425
26
272829
30
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Plus on est de fous, plus on lit!

Réseaux Sociaux Devenez fans Suivez-nous sur Twitter
Hiver 2015100 incontournablesArts et divertissement - LittératureSur les traces de Kerouac, le livre numérique