ICI Radio-Canada Première

Plus on est de fous, plus on lit!

Plus on est de fous, plus on lit! rss

En semaine de 13 h à 15 h 
(en rediffusion à 1 h)

Marie-Louise Arsenault

Plus on est de fous, plus on lit!

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
123
4
5
678910
11
12
1314151617
18
19
202122232425
26
27
28
2930
 
 

Les meilleurs moments : Émission du mardi 28 avril 2015


Livres

After : un Fifty Shades of Grey pour adolescents

Les auteures Monique Polak et Caroline Allard
Les auteures Monique Polak et Caroline Allard     Photo : Julien Cayer/Radio-Canada

La série After d'Anna Todd, qui comprend quatre romans et qui paraît en français cette année, est un véritable succès. Écrite au moyen du téléphone intelligent de l'auteure de 26 ans et publiée sur le web pour les amateurs du groupe pop pour adolescents One Direction, elle a été téléchargée près d'un milliard de fois et sera bientôt adaptée au cinéma. 
 
Qu'est-ce qui explique cet engouement phénoménal? On a demandé aux auteures Monique Polak et Caroline Allard de trouver quelques pistes d'explication. 
 
Caroline Allard y voit des similitudes avec Fifty Shades of Grey. « C'est aussi l'histoire de la petite oie blanche qui rencontre un garçon avec un certain pouvoir. » Elle a toutefois des réserves : « Autant les scènes de sexe sont réussies, autant le reste du livre crée un malaise. » 
 
Monique Polak, qui est aussi enseignante, en a parlé à ses étudiantes. « Elles l'ont toutes lue », constate-t-elle. 
 
Selon elle, les jeunes filles s'identifient au personnage principal. « C'est une bonne élève qui se comporte bien. Elle s'habille modestement et elle rencontre ce gars qui est plein de tatous et de boucles d'oreilles. Elle est choquée par lui, mais elle est intéressée. C'est un mauvais garçon », résume-t-elle, en précisant que les choses n'ont pas beaucoup changé depuis l'époque où elle était elle-même adolescente. 

Livres

Bravo : les vieux ne sont pas des victimes

L'auteur de <em>Bravo</em, Régis Jauffret
L'auteur de Bravo

« Les vieux, ce sont d'anciens jeunes. Ils n'ont aucune raison de s'être améliorés. » C'est une vision de la vieillesse pessimiste, mais réaliste, que Régis Jauffret expose à Marie-Louise Arsenault en duplex de Paris. 
 
C'est aussi l'axe suivi par son nouvel ouvrage, Bravo, qui paraît aujourd'hui. 
 
Ce « roman mosaïque », un concept que revendique Régis Jauffret, est en fait l'amalgame de 16 nouvelles qui ont en commun le thème de la vieillesse, avec des personnages dont l'âge oscille entre 55 et 125 ans. 
 
L'auteur, qui aura lui-même 60 ans en juin, y met en scène les travers, les perversions et les déchéances des aînés de la société. En entrevue avec Marie-Louise Arsenault, il rappelle toutefois que les personnes âgées n'ont pas l'exclusivité des défauts du genre humain, comme en fait preuve le personnage de 22 ans de sa nouvelle Une bonne espérance de vie, qu'il qualifie de « jeune folle ». 
 
Régis Jauffret revient aussi en ondes sur les démêlés qu'il a avec Dominique Strauss-Kahn depuis la publication de La Ballade de Rikers Island. Le roman paru en 2014 raconte l'histoire du dirigeant d'une institution financière internationale accusé de viol. 
 
« On ne peut démêler ce qui est vrai de ce qui est fiction, et c'est ce qui choque en France », explique l'auteur qui voit dans ce type de roman une façon de sortir de chez soi et d'aller voir ce qui se passe dans la société, au lieu de s'intéresser à son nombril.

Livres

Michelle Obama : la première dame qui se méfiait de la politique

Michelle Obama
Michelle Obama     Photo : Knopf

Au lendemain des émeutes qui ont eu lieu à Baltimore, on s'intéresse à la première femme afro-américaine à accéder au statut de première dame des États-Unis. 
 
Comment Michelle Obama est-elle passée des quartiers prolétaires de Chicago à la Maison-Blanche? C'est le parcours qu'examine l'auteur Peter Slevin dans Michelle Obama: A Life, qui est paru plus tôt ce mois-ci aux États-Unis et dont l'équipe de Plus on est de fous, plus on lit! a confié la lecture à Donald Cuccioletta. 
 
L'historien, qui s'intéresse à la politique américaine depuis longtemps, y a constaté la dichotomie entre l'importance que Michelle Obama accorde à sa famille et aux causes sociales, et sa volonté d'être une femme d'affaires indépendante. 
 
Il remarque aussi comment cette femme, qui se méfiait de la politique et qui ne maniait pas la langue de bois, y a peu à peu pris goût en la pratiquant. 
 
Donald Cuccioletta joue aussi au prophète, et entrevoit une carrière politique pour Michelle Obama, dans deux ou quatre ans.  

Livres

Les incontournables de la littérature d'ici : le choix d'Anne-Marie Dussault

Anne-Marfie Dussault, l'animatrice de <em>24 heures en 60 minutes</em> à RDI
Anne-Marfie Dussault, l'animatrice de 24 heures en 60 minutes à RDI     Photo : Radio-Canada

Radio-Canada a lancé un répertoire en ligne de livres québécois et canadiens incontournables choisis par des animateurs, des spécialistes et des auditeurs. Aujourd'hui, Anne-Marie Dussault vante les mérites de L'Énigme du retour de Dany Laferrière, paru en 2009. « Ce livre est un parcours indispensable pour quiconque aime la poésie, la littérature et les profondeurs de l'âme », explique l'animatrice de 24 heures en 60 minutes
 

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
123
4
5
678910
11
12
1314151617
18
19
202122232425
26
27
28
2930
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Plus on est de fous, plus on lit!

Réseaux Sociaux Devenez fans Suivez-nous sur Twitter
Hiver 2015100 incontournablesArts et divertissement - LittératureSur les traces de Kerouac, le livre numérique