ICI Radio-Canada Première

Plus on est de fous, plus on lit!

Plus on est de fous, plus on lit! rss

En semaine de 13 h à 15 h 
(en rediffusion à 1 h)

Marie-Louise Arsenault

Plus on est de fous, plus on lit!

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
123
4
5
678910
11
12
13
14151617
18
19
202122232425
26
27282930
 
 

Les meilleurs moments : Émission du lundi 13 avril 2015


Livres

Mort d'Eduardo Galeano : une forte voix latine s'éteint

L'écrivain uruguayen Eduardo Galeano
L'écrivain uruguayen Eduardo Galeano     Photo : Getty/AFP/Pablo Porciuncula

L'écrivain uruguayen Eduardo Galeano n'est plus. La maison Lux, qui a publié quelques-uns de ses ouvrages, a noté « Il fut passeur de mots, d'histoires, arpenteur du continent sud-américain et de ses terres riches et pillées, amant de la beauté de la vie malgré tout et grâce à tout. » Ses œuvres les plus connues demeurent Mémoire du feu (2013) et Les veines ouvertes de l'Amérique latine, publié en 1971.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Eduardo Galeano vu par Thomas Hellman et Hada Lopez

Livres

L'actualité vue par les livres : le Togo à l'aube des élections

Scène de rue à Lomé, capitale du Togo, où l'on voit de l'affichage en faveur du président togolais Faure Gnassingbé.
Scène de rue à Lomé, capitale du Togo, où l'on voit de l'affichage en faveur du président togolais Faure Gnassingbé.     Photo : Getty images/AFP/Émile Kouton

Le Togo aura de nouvelles élections le 25 avril. Le peuple fait toujours face à une continuité familiale au pouvoir qui dure depuis 48 ans. Ce pays de sept millions d'habitants tient sur un territoire plus petit que celui du Nouveau-Brunswick. Le pays semble équipé pour connaître le succès économique, mais la réalité est tout autre : la pauvreté est inouïe, la corruption est rampante. Jean-Philippe Cipriani mentionne deux livres qui permettent de mieux saisir la situation déprimante qui règne dans ce pays. 
 
Les deux livres mentionnés aujourd'hui : 
 
- Le Togo, de l'esclavage au libéralisme mafieux, de Gilles Labarthe (Agone, 2015) 
 
- Explication de la nuit, d'Edem Awumey (Boréal, 2013)

Livres

Les paysages poétiques de Fredric Gary Comeau

L'auteur, musicien et peintre Fredric Gary Comeau
L'auteur, musicien et peintre Fredric Gary Comeau     Photo : Radio-Canada/Christian Côté

Fredric Gary Comeau a un 13e recueil de poésie sous le bras, Dérive novembre. Tout auteur qu'il soit, l'Acadien garde malgré tout sa guitare à portée de main, ce qui lui sera bien utile pour présenter au micro un extrait de son livre en musique. Il salue au passage l'apport de Gérald Leblanc, auteur acadien, décédé en 2005, pour son apport à la culture générale de tous ceux qui l'ont côtoyé. 
 
« Je le voyais comme un passeur », dit Comeau de Gérald Leblanc.  
 
La maison de ce dernier à Moncton était un lieu d'échanges où de nombreux artistes, comme Comeau, Marie-Jo Thério et d'autres se sont retrouvés au cours des années.  
 
« On y partageait plein d'influences. Sans Gérald Leblanc, je n'aurais pas connu Miles Davis, ni Ornette Coleman. Gérald voulait qu'on sorte de la ruralité. » 
 
Ce nouveau recueil permet à Fredric Gary Comeau de regrouper des textes écrits entre 1996 et 2012.  
 
« Quand j'ai commencé à écrire les premiers textes, j'avais 25-26 ans. Je faisais partie de la communauté bouddhiste à Halifax, cette même communauté qui a accueilli Allen Ginsberg et compagnie. J'ai donc eu la chance de le rencontrer, c'était quelques mois avant qu'il meurt. Il était d'une force tranquille désarmante, d'une douceur qui nous heurte tellement qu'on ne sait pas quoi en faire. » 

Livres

Au club de lecture : c'est la saison de l'émerveillement

Voici le temps venu où le panéliste Daniel Turcotte poursuit avec grand bonheur son exploration de la vie de Christine de Suède, cette souveraine à l'existence passionnante qui a vécu au 17e siècle. De son côté, Sophie Lorain a dévoré le nouveau livre de Walter Kirn, tandis que Jean Fugère se montre ébahi devant la maestria de l'auteur montréalais Mordecai Richler. 
 
Sophie Lorain a lu Mauvais sang ne saurait mentir, de Walter Kirn (Bourgois, 2015) 
 
Résumé du livre :  
 
Une histoire d'usurpation d'identité, d'après des faits réels. 
 
À l'été 1998, à court d'argent, Walter Kirn parvient à voyager tous frais payés jusqu'à New York en répondant à la petite annonce postée par un jeune banquier et collectionneur d'art. C'est ainsi que l'auteur découvre l'univers singulier de Clark Rockefeller, privilégié excentrique qui sera démasqué comme imposteur en série, kidnappeur d'enfant et meurtrier.  
 
En tant que journaliste et écrivain, Walter Kirn est rapidement fasciné par ce personnage qu'il côtoiera pendant des années sans soupçonner le moins du monde son imposture. 
 
« Très déboussolant. C'est un livre qui en dit long, malheureusement, sur la nature humaine. Un récit vraiment rocambolesque. Il fait appel à nos propres failles psychologiques. » 
 
Daniel Turcotte a lu Christine de Suède et la musique, de Philippe Beaussant (Fayard, 2014) 
 
Résumé du livre : 
 
Christine de Suède est l'un des personnages les plus surprenants de tout le 17e siècle, qui n'en manque pourtant pas. Reine à 6 ans, elle abdique à 24 ans, se convertit au catholicisme, se fixe à Rome. Elle n'a cessé, en toutes circonstances, dans sa vie trépidante de jeune reine puis de reine sans royaume, puis dans son rôle de padrona di Roma vieillissante, de déconcerter ses contemporains, puis les historiens, les romanciers et les gens de théâtre.  
 
Elle parlait dix langues, s'habillait en homme et disait ce qui lui passait par la tête. Elle a aimé tous les arts, mais la musique plus que tout.  
 
« Je suis un maniaque de l'histoire de Christine de Suède, donc ça m'a plu. Toutefois, j'ai noté une faiblesse dans la construction du roman. L'auteur parle beaucoup de musique, d'images, mais il est impossible d'en entendre ou d'en voir. » 
 
Jean Fugère a lu Solomon Gursky, de Mordecai Richler (Boréal, 2015) 
 
Résumé du livre : 
 
Moses Berger est encore enfant quand il entend pour la première fois parler de Solomon Gursky. Ce personnage mystérieux deviendra bientôt pour lui une obsession qui l'incitera à mener une vaste enquête aux quatre coins du monde. Toute sa vie sera consacrée à démêler le vrai du faux dans l'histoire d'un homme et d'une famille dont les origines sont drapées dans le mystère.  
 
« Je découvre un roman qui est énorme. Richler propose des univers complexes et très vastes. La force du verbe démontre que le pays fondamental des Juifs, c'est les mots. Dans ce livre, on voit le verbe exploser. Malgré les longueurs, on est dans le bonheur de vivre. »

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
123
4
5
678910
11
12
13
14151617
18
19
202122232425
26
27282930
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Plus on est de fous, plus on lit!

Réseaux Sociaux Devenez fans Suivez-nous sur Twitter
Hiver 2015100 incontournablesArts et divertissement - LittératureSur les traces de Kerouac, le livre numérique