ICI Radio-Canada Première

Plus on est de fous, plus on lit!

Plus on est de fous, plus on lit! rss

En semaine de 13 h à 15 h 
(en rediffusion à 1 h)

Marie-Louise Arsenault

Plus on est de fous, plus on lit!

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
123
4
5
6
78910
11
12
1314151617
18
19
202122232425
26
27282930
 
 

Les meilleurs moments : Émission du lundi 6 avril 2015


Musique

Comprendre l'importance de l'accord nucléaire iranien

Les représentants des pays du P5 1 et de l'Iran lors des négociations sur le programme nucléaire iranien à Lausanne
Les représentants des pays du P5 1 et de l'Iran lors des négociations sur le programme nucléaire iranien à Lausanne     Photo : Reuters

À Lausanne, l'Iran et les grandes puissances du monde se sont entendus la semaine dernière sur les principaux paramètres d'un futur accord d'au moins 10 ans sur le nucléaire iranien. Le président américain, Barack Obama, a déclaré qu'il s'agit d'un « accord nucléaire historique ». Mais qu'en est-il vraiment? Jean-Philippe Cipriani propose deux lectures pour mieux saisir les origines de ce conflit diplomatique et l'importance de cet accord. 
 
L'Iran nucléaire, de Nader Barzin, L'Harmattan, 2005.  
Les Jacarandas de Téhéran, de Sahar Delijani, Albin Michel, 2014. 
 

Livres

Au club de lecture : un tour du monde pascal

La couverture des livres mentionnés lors du club de lecture du 6 avril 2015
La couverture des livres mentionnés lors du club de lecture du 6 avril 2015     Photo : Seuil/Naïve/Stock

Une intrigue dans une petite bourgade pakistanaise, la rencontre entre un chanteur russe sans voix avec un Français bègue et New York vue par une photographe italienne passionnée par la moto : voilà l'essentiel de la récolte du club de lecture de cette semaine. 
 
Ogden Ridjanovic a lu Le Cri de l'oiseau de pluie, de Nadeem Aslam, traduit par Claude et Jean Demanuelli (Seuil, 2015) 
 
Résumé du livre : Une bourgade anonyme du Pakistan, à l'ombre de deux mosquées concurrentes, est secouée par deux événements simultanés : le meurtre du puissant juge Anwar, et la réapparition mystérieuse d'un sac postal égaré dix-neuf ans plus tôt dans un accident de chemin de fer. Quels secrets enfouis depuis longtemps ces lettres vont-elles révéler? 
 
« C'est vraiment un portrait social du Pakistan des années 1980, dans lequel, dans la deuxième partie du livre, on va ressentir beaucoup les effets de la politique. On a l'impression qu'on s'en va dans une intrigue, qu'on va résoudre le meurtre du juge, mais finalement ce n'est vraiment pas vers ça qu'on s'en va. Mais une fois qu'on le comprend, on arrive à vraiment apprécier cette fresque très riche socialement. » 
 
Luis Clavis a lu Belle vie, d'Elena Botchorichvili, traduit par Bernard Kreise (Naïve, 2015) 
 
Résumé du livre : Monsieur Kisseleff avait 9 ans quand il a quitté sa Russie natale pour la France. Lorsqu'il rencontre Philippe, jeune fermier niçois qui ne sait que faire de sa vie, monsieur Kisseleff est un chanteur âgé, qui vient de perdre sa voix. La nostalgie russe de Kisseleff et la mélancolie française de Philippe vont donner lieu à une amitié singulière, surprenante et pleine de poésie. 
 
« Le début ne m'avait pas convaincu. C'est écrit au compte-gouttes. On répète des phrases. On y ajoute un élément. C'est recommandable, malgré le début qui est moins convaincant. » 
 
Marc Coiteux a lu Les lance flammes, de Rachel Kushner (Stock, 2015) 
 
Résumé du livre : Reno a trois passions : la vitesse, la moto et la photographie. Elle débarque à New York en 1977 et s'installe à Soho, haut lieu de la scène artistique, où elle fréquente une tribu dissolue d'artistes rêveurs, narcisses qui la soumettent à une éducation intellectuelle et sentimentale. Reno entame alors une liaison avec l'artiste Sandro Valera, fils d'un grand industriel milanais qu'elle suit en Italie où ils sont bientôt emportés dans le tourbillon de violence des années de plomb. 
 
« Dans les 250 premières pages, j'ai eu l'impression d'être dans une courtepointe où une artiste avec énormément de talent fait un essai dans lequel elle essaie d'intégrer des personnages dans son univers d'art contemporain. Par la suite, après la rencontre en Italie, là, il y a une vraie histoire. Ça devient un roman. »

Livres

Anne Guilbaut : entre deuil et renouveau

Anne Guilbault, auteure et enseignante
Anne Guilbault, auteure et enseignante     Photo : Radio-Canada/Louis-André Bertrand

Enseignante de littérature et de création littéraire dans un cégep de la région de Québec, Anne Guilbault en est à son sixième roman. Les métamorphoses met en scène Adrien, professeur de littérature, Paz, fils adoptif d'Adrien qui a quitté la Catalogne en conteneur, et Sophie, jeune voisine d'Adrien ayant perdu son père, dans un univers situé dans une ville qui se veut un mélange de Montréal et de Québec. Ce roman se veut la croisée des destins des trois personnages principaux, dans un contexte d'éviction pour construire une autoroute.

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
123
4
5
6
78910
11
12
1314151617
18
19
202122232425
26
27282930
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Plus on est de fous, plus on lit!

Réseaux Sociaux Devenez fans Suivez-nous sur Twitter
Hiver 2015100 incontournablesArts et divertissement - LittératureSur les traces de Kerouac, le livre numérique